Le président de la CENI, Tchambaku Ayassor (milieu), a rassuré que des dispositions ont été prises pour réussir la présidentielle.

Le président de la Commission nationale électorale indépendante (CENI) du Togo, Tchambaku Ayassor, était face à la presse, le mardi 18 février 2020 à Lomé. Il a dressé le bilan du processus électoral et évoqué, entre autres, les dispositions prises pour réussir le scrutin.

3 614 056 électeurs se sont inscrits sur le fichier électoral au Togo et pourront exercer leur droit de vote, le samedi 22 février 2020, afin de choisir leur président parmi les sept candidats. Concernant la diaspora togolaise, 300 Togolais ont été enregistrés aux ambassades du Togo. Aux Etats-Unis, les électeurs pourront voter à Washington, à Paris en France, à Libreville au Gabon, à Kinshassa en République Démocratique du Congo (RDC), à Abuja au Nigéria et à Rabat au Maroc.

Ce qu’il faudrait aussi retenir des explications de M. Ayassor est qu’à ce jour 9389 bureaux de vote, à raison de 500 électeurs par site, ont été créés sur le plan national et 300 électeurs dans les commissions électorales d’ambassade indépendantes (CEAI). Pour ce qui est du fichier électoral souvent au cœur de toutes les controverses, le président de la CENI a rassuré qu’il est acceptable après le travail des experts de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et de la CEDEAO. Ces informations ont été données, lors d’un point de presse animé, le mardi 18 février 2020, par le président de la CENI.

Comment va se poursuivre le processus au soir du 22 février, après le scrutin ? Le système de compilation sera-t-il manuel ou électronique pour la présidentielle ? Le président Tchambaku Ayassor a été clair : « Il n’y aura pas de remontée électronique des résultats. La remontée des résultats du vote se fera conformément au Code électoral ». Il a indiqué que le traitement et la remontée des résultats se feront conformément aux dispositions du Code électoral en ses articles 99 et 103.

Selon ces dispositions, les résultats des bureaux de vote issus des dépouillements des votes en séance publique seront portés au Procès-verbal(PV) signé par les membres des bureaux de vote, ainsi que les délégués des candidats. Le PV sera ensuite établi en deux exemplaires, dont un est transmis à la CENI et l’autre à la Commission électorale locale indépendante (CELI). Les membres du bureau de vote et les délégués des candidats reçoivent chacun une copie du PV.

Ensuite, la CELI reçoit tous les résultats de tous les BV et procède à leur compilation et en établit le PV qui est transmis à la CENI dans un délai maximum de 48 heures. Alors, la CENI compile les résultats reçus et proclame les résultats provisoires qui seront transmis à la Cour Constitutionnelle. A la presse, il a rassuré que tout est fin prêt pour le scrutin du samedi, car le matériel électoral a été déjà convoyé dans toutes les CELI. Il a invité tous les candidats à une campagne et un scrutin apaisé. Les candidats sont toujours à la conquête des électeurs sur toute l’étendue du territoire national. La campagne prendra fin le jeudi 20 février 2020.

Abdel Aziz NABALOUM
Lomé, TOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.