L’Union pour la république(UNIR) du président sortant Faure Gnassingbé, a clos sa campagne, le 20 février 2020, dans la capitale, Lomé avec la conviction d’être réélu au premier tour de la présidentielle.

 Devant des militants mobilisés  au CEG Agoényivé Centre, le ministre Gilbert Bawara porte-parole de l’Union pour la république (UNIR) du président sortant Faure Gnassingbé, dit qu’il ne doute pas de la victoire de leur candidat au soir de la présidentielle, le samedi 22 février prochain. Lors du meeting de clôture qui a eu lieu, dans l’après-midi du jeudi 20 février, il a rappelé aux militants qu’en 5 ans, le président sortant Faure Gnassingbé a investi dans le secteur de la santé, l’éducation, l’emploi. « Les Togolais doivent voter Faure pour ses réalisations qui ont fait du Grand Lomé, un centre d’affaires et la vitrine du pays. Nous devons le réélire pour la stabilité, le développement…Car, il est l’homme de la situation », a déclaré Gilbert Bawara. Sa réélection sera une aubaine, a-t-il dit, de poursuivre ses nombreux chantiers sur lesquels, il compte s’engager pour le prochain quinquennat. A la foule venue des quatre coins de Lomé, il leur a dit que leur candidat s’engage si, le peuple lui fait à nouveau confiance de construire dans chaque localité un centre de santé, de rendre la césarienne gratuite, de construire 25 000 salles de classes, d’ériger dans chaque région un collège universitaire…« Nous l’encourageons pour tous les progrès réalisés et de le soutenir pour ses nouveaux engagements », a-t-il lancé à la foule qui ne cessait de scander un coup « K.O ». Après deux semaines, la campagne présidentielle est arrivée à son terme, au soir du jeudi 20 février. La mobilisation des populations sur toute l’étendue du territoire national qui a réservé un accueil chaleureux au président Faure Gnassingbé prouve qu’elles adhèrent totalement à ses engagements. Fort de ce constat, la vice-présidente de l’UNIR du Grand Lomé, Meimounata Ibrahim a demandé aux femmes, jeunes, vieillards…de se rendre massivement aux urnes, le 22 février prochain afin de donner le coup « K.O » aux six adversaires du candidat de l’UNIR. « Nous faisons confiance à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Donc, il faut aller voter dans le calme et nous célébrons notre victoire », a clamé Mme Ibrahim.

Abdel Aziz NABALOUM

emirathe@yahoo.fr

Lomé, TOGO

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.