La ministre de la Santé, Léonie Claudine Lougué, a symboliquement remis, le mercredi 19 février 2020 à Dori, un lot de matériel médico-légal à la maternité du Centre hospitalier régional du Sahel.

Le gouvernement veut renforcer les capacités des services sociaux de base dans la zone sahélienne du pays. Dans les secteurs comme l’éducation, l’hygiène et l’eau potable, la santé, les autorités mettent les bouchées doubles pour offrir aux populations locales, de meilleures conditions de vie. Ainsi, la ministre de la Santé, Léonie Claudine Lougué, a offert le mercredi 19 février 2020, un lot de matériel à la maternité du Centre hospitalier régional (CHR) de Dori. Selon le premier responsable de la santé, le gouvernement va multiplier les actions pour renforcer la résilience des populations au Sahel. Le don qui a été remis au CHR en marge de la visite du chef de l’Etat, a-t-elle confié, n’est qu’un échantillon du matériel du programme de renforcement des prestations de tous les services sanitaires de la région. A terme, l’appui en équipements modernes aux centres de santé de la région du Sahel sera évalué à plus de 280 millions FCFA, a précisé la ministre. Mieux, elle a justifié cet effort du gouvernement par la nécessité d’encourager les agents de santé à continuer d’offrir des soins aux populations, malgré la dégradation du tissu sécuritaire. « Nous sommes reconnaissants aux agents de toutes les formations sanitaires de la région. Car, en dépit de la menace terroriste, ils ont accepté rester à leurs différents postes afin d’assister les populations, parfois victimes d’attaques, de braquages « , a expliqué Mme Lougué, qui a également mis à profit son séjour pour visiter le Centre médical urbain de Dori. Là-bas, le message a été le même. La ministre a encouragé le personnel soignant à maintenir le cap. Elle a rassuré les hommes et femmes en blouse ainsi que les populations du Sahel, de la détermination du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dans l’exécution et l’opérationnalisation des stratégies pour le développement et la sécurité adoptés par le G5 Sahel en 2016. Ainsi, le projet d’assistance matérielle aux hôpitaux de la région, aux dires de Mme Lougué, entre en droite ligne du Programme de développement d’urgence (PDU). Pour le directeur du CHR de Dori, Emmanuel Koné, le don qui est composé de divers matériels va renforcer la capacité de prise en charge de malades et des femmes enceintes. « Sans le matériel, l’agent de santé, malgré sa bonne volonté, ne peut pas accomplir sa tâche. C’est pourquoi, nous saluons le geste du gouvernement qui va nous permettre d’être plus efficace dans l’accomplissement de nos missions », a indiqué M. Koné, qui a précisé que tout se passe assez bien grâce à la motivation des agents.

Wanlé Gérard
COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.