Le Président du Faso, Roch Marc Christian, a reçu en audience dans l’après-midi d’hier mercredi 19 février 2020 à Kosyam le directeur général des opérations de la Banque mondiale, Axel Van Trostsenburg.

La Banque mondiale veut renforcer son engagement dans les pays du Sahel et au Burkina Faso en proie à l’insécurité. C’est ce message que le directeur général des opérations de l’institution, Axel Van Trotsenburg, en visite de travail, a dit avoir transmis au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, hier mercredi 19 février 2020 au cours de l’audience qu’ils ont eu. Informant qu’il est venu témoigner la solidarité de la Banque mondiale aux pays du Sahel qui traversent « des jours difficiles », il a déclaré que sa structure a augmenté « fortement » son programme ces trois dernières années avec un engagement de 1,8 milliard de dollars. M. Trotsenburg a annoncé que son institution, résolue à accentuer son appui, vient de négocier un nouveau fonds dénommé IDA d’un montant de 82 milliards de dollars au profit des pays les plus pauvres pour les trois prochaines années. « Nous réservons 53 milliards de dollars à l’Afrique. Pour le Sahel, nous prévoyons des investissements de 7,5 milliards de dollars à partir de juillet », a-t-il indiqué. Déjà, il a relevé que des discussions ont été entamées la veille avec le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré et son équipe des modalités pratiques de renforcement de l’engagement de la Banque mondiale au Burkina Faso, à travers son programme financier. Outre ces questions, Axel Van Trotsenburg, a informé que ses échanges avec le chef de l’Etat ont porté sur l’appui que l’institution de bretton woods pourrait apporter au G5 Sahel et dans la résolution des conflits dans la région. En attendant la matérialisation de ces nouveaux soutiens, il a félicité le Burkina Faso pour son « excellente collaboration » avec la Banque mondiale.

Eliane SOME
elianesome4@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.