La Chambre de commerce et d’Industrie du Burkina, en collaboration avec le ministère de la Santé et l’ambassade de la République populaire de Chine au Burkina Faso, a organisé, le mardi 25 février 2020, à Ouagadougou, une rencontre d’informations sur le coronavirus au profit des acteurs économiques.

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina (CCI-BF) veut mieux informer les opérateurs économiques burkinabè sur la maladie à coronavirus, apparue en République populaire de Chine. A cet effet, elle a, en collaboration avec le ministère de la Santé et l’ambassade de la République populaire de Chine au Burkina Faso, organisé une rencontre d’informations sur ladite maladie au profit des acteurs économiques, le mardi 25 février 2020, à Ouagadougou. Selon le directeur général de la Maison de l’entreprise, Issaka Kargougou, cette rencontre se justifie par l’importance des échanges économiques entre les deux pays. « Le Burkina Faso a des relations économiques soutenues avec la République populaire de Chine.

En 2019, nous avons importé au moins 300 milliards de marchandises, toute catégorie de biens confondus. Il y a plus de 2000 hommes d’affaires qui ont des échanges réguliers avec la Chine. A l’état actuel du développement de la maladie, le président de la Chambre de commerce nous a instruit de travailler avec le ministère de la Santé pour informer les hommes affaires sur l’évolution de la maladie », a-t-il fait savoir. Cette journée a été une occasion pour le ministère de la Santé de présenter les dispositifs de contrôle et de prévention qu’il a mis en place dans les aéroports de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso, aux frontières terrestres et aux points d’entrée ferroviaires. Pour le représentant du département en charge de la santé, Dr Issaka Yaméogo, le Coronavirus se manifeste, entre autres, par la fièvre, la toux, les larmoiements, les douleurs de gorge, les problèmes respiratoires. Quant aux mesures au niveau individuel pour prévenir cette pathologie, il a indiqué qu’il faut se laver régulièrement les mains avec du savon, couvrir la bouche et le nez lorsque l’on veut éternuer ou tousser. Il faut aussi cuire complètement la viande et les œufs avant de les consommer, éviter le contact étroit avec toute personne présentant les symptômes de coronavirus, a poursuivi Dr Yaméogo. Il a, par ailleurs invité, les hommes d’affaires à jouer leur partition dans la lutte contre cette maladie.

Ce que le ministère de la Santé attend d’eux, a-t-il ajouté, c’est d’accepter et de mettre en pratique les mesures de prévention, diffuser les informations sur les moyens de prévention, de signaler et déférer tout cas suspect. Les acteurs économiques sont également appelés à réduire leurs voyages en Chine, à contribuer éventuellement à la mobilisation des ressources pour la prise en charge des interventions. Dans la veine, M. Kargougou a ajouté que les hommes d’affaires doivent être des acteurs de la lutte contre cette nouvelle pathologie en se conformant aux recommandations du ministère de la Santé, en réduisant au maximum des voyages et en diffusant l’information au sein de leurs entreprises et familles. Pour le commerçant de pièces détachées automobiles à Ouagadougou, El Hadj Hamidou Kindo, le coronavirus a un impact négatif sur leurs activités commerciales.

« On a peur d’aller en Chine si bien qu’on est en rupture de certaines pièces. On satisfait la clientèle avec l’ancien stock qui est en train de s’épuiser. Nous sommes obligés de nous retourner vers l’Europe, parce que les frontières du Nigeria sont actuellement fermées », a-t-il souligné. Le directeur général de la CCI-BF a conseillé de trouver des sources d’approvisionnements alternatives, notamment au niveau national pour ce qui concerne les produits agroalimentaires. Pour le chargé de la coopération économique et commerciale à l’ambassade de Chine au Burkina, depuis l’apparition de la maladie, le gouvernement chinois a pris des mesures efficaces pour prendre en charge les personnes infectées. Selon lui, aujourd’hui, la situation s’améliore. L’Empire du milieu enregistre actuellement une réduction du nombre des cas de contamination et de plus en plus des patients se rétablissent, a-t-il précisé. Il a déclaré que tout est mis en œuvre par son pays pour reprendre la chaine d’approvisionnement vers l’Afrique.

Mahamadi SEBOGO
windmad76@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.