Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a respectivement reçu, en audience, le vendredi 28 février 2020, à la Primature, la vice-présidente exécutive de la Jeune chambre internationale, Asha Auckloo, et l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, Li Jian.

L’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, Li Jian, a été reçu en audience par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, dans la journée du vendredi 28 février 2020 à la Primature. A sa sortie, le diplomate a confié à la presse qu’il s’est agi de présenter l’évolution de l’épidémie de la maladie à coronavirus qui sévit toujours en Chine et qui se propage aussi dans le monde entier, d’une part. Et d’autre part, d’échanger sur la coopération entre les deux gouvernements afin de prévenir le risque de propagation du virus en Afrique et notamment au Burkina Faso. «La situation épidémique est maintenant sous contrôle en Chine grâce à des mesures draconiennes prises par le gouvernement chinois», a-t-il affirmé. A l’entendre, il y a déjà plus de 37 000 cas guéris, le nombre de cas confirmés déjà en-dessous de 40 000 et les cas suspects se situent actuellement autour de 2000. «Beaucoup de malades sont en état de guérison et on espère venir à bout de cette crise dans les prochains jours. Nous restons tout de même disponibles pour apporter notre appui à nos amis Africains et particulièrement aux Burkinabè pour lutter ensemble contre ce virus», a dit l’ambassadeur. Et de soutenir que depuis le début de la crise épidémique, l’ambassade de la Chine a beaucoup travaillé étroitement avec le ministère de la Santé et la représentation de l’OMS au Burkina pour mettre en place un dispositif qui vise à sensibiliser le public à la protection contre ce virus et aussi aux gestes élémentaires à adopter afin d’éviter les risques de contamination.
Plus tôt, le Premier ministre avait reçu une délégation de la Jeune chambre internationale (JCI), conduite par sa vice-présidente exécutive, Asha Auckloo. A ses dires, ce tête-à-tête s’inscrit dans le cadre d’une visite officielle en prélude à l’organisation de la conférence internationale de la JCI qui se tiendra au Burkina Faso du 17 au 20 juin prochain. Cette rencontre, à l’entendre, va accueillir 29 différents pays de l’Afrique, du Moyen- Orient et du reste du monde, et va rassembler un minimum de 400 délégués. Ainsi, «le support du gouvernement et celui des partenaires sont très importants pour que le comité d’organisation et le président national et son bureau puissent bien mener cette planification pour relever le défi d’une conférence réussie», a-t-elle dit. Selon Mme Auckloo, le but de la conférence est de permettre aux jeunes de l’Afrique et du Moyen-Orient de se réunir pour discuter des atouts et de travailler ensemble pour trouver des solutions durables aux difficultés qu’ils font face. Pour ce faire, a signifié la vice-présidente exécutive, le thème central sera axé sur l’entrepreneuriat, et ce au sens que le chômage touche tous les pays de cette région. «L’objectif est d’avoir une plateforme pour que les jeunes puissent échanger et partager leurs expériences en matière d’entrepreneuriat, et aussi voir comment la JCI peut les accompagner pour leur développement», a-t-elle indiqué.

Kadi RABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.