Elections présidentielle et législatives : le MPP à la recherche de la victoire dans le Zoundwéogo

Le parti au pourvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu, du 28 février au 1er mars 2020, ses premières journées parlementaires de l’année à Manga. La cérémonie d’ouverture a servi de cadre aux militants pour réitérer leur détermination à remporter des victoires aux élections présidentielle et législatives de 2020.

Les militants de la province du Zoundwéogo du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ne comptent pas faire de cadeau à leurs adversaires aux élections présidentielle et législatives du 22 novembre prochain. En effet, ils envisagent une victoire « totale » et l’ont fait savoir à l’occasion des premières journées parlementaires du parti, qui se sont déroulées du vendredi 28 février au dimanche 1er mars 2020 à Manga, dans la région du Centre-Sud. Venus des différentes communes de la province pour participer au lancement officiel des travaux desdites journées, le samedi 29 février 2020, les militants du parti au pouvoir ont témoigné, à coups de slogans et d’acclamations nourries, leur soutien aux parlementaires du parti. Lesquels ont décidé d’ailleurs de réfléchir, au cours de leurs journées, aux élections prochaines à travers le thème : « Elections présidentielle et législatives 2020 : Quels enjeux et défis pour le Burkina Faso ? ». Selon le président du groupe parlementaire, le député Alexandre Tapsoba, Manga a été retenu, de façon « consensuelle » comme ville-hôte des premières JP-MPP 2020 pour répondre à une nécessité.

« Celle de remporter au moins un siège aux législatives à venir », a-t-il clamé, précisant qu’aux dernières législatives, le MPP n’a pas gagné de siège dans la province du Zoundwéogo. Poursuivant, le député Tapsoba a laissé entendre qu’en décidant de se pencher sur la thématique sus-citée, les parlementaires du parti tiennent à apporter leur contribution en termes de propositions pour que « le pays sorte de l’ornière et n’entre pas dans l’illégalité constitutionnelle ».

La tenue des élections, « non négociable »

Aussi, pour lui, malgré le contexte de crise sécuritaire et humanitaire, le défi à relever est de « réussir une élection démocratique et transparente » à bonne date. Le deuxième vice-président du parti, Clément Sawadogo, a soutenu que les élections auront bel et bien lieu. « Cela est non négociable », a-t-il martelé, avant de préciser que surseoir aux élections à cause du terrorisme serait se soumettre à leur volonté. Ce qui n’est pas concevable, a confié M. Sawadogo qui invite, de ce fait, les militants du MPP à rester unis et mobilisés pour la victoire du parti. L’appel à l’union a été aussi lancé par le président de l’Assemblée nationale, par ailleurs membre du parti, Alassane Bala Sakandé. Ce dernier a exhorté les militants de tous les bords et l’ensemble des populations à œuvrer pour une organisation réussie des élections. Sur les éléments de motivation pour le vote en faveur du MPP, Alassane Bala Sakandé a rappelé qu’à moins d’un quinquennat, le pouvoir en place a réalisé de multiples investissements en particulier au profit de la région du Centre-Sud et notamment pour Manga.

Dans le même registre, le président du groupe parlementaire MPP a soutenu que, de façon générale à travers le pays, le bilan du gouvernement est positif, avec une kyrielle de réalisations d’infrastructures sanitaires, scolaires, hydrauliques et routières. Des réalisations qui, selon lui, auraient été encore plus importantes n’eut été l’action conjuguée des forces « obscurantistes » et de la fronde sociale qui s’est instaurée depuis l’avènement du MPP au pouvoir. Réagissant à propos des mouvements d’humeur actuels liés à la question de l’Impôt unique sur le traitement des salaires (ITUS), il a réitéré son soutien au gouvernement pour avoir élargi son application aux primes et indemnités des salaires des fonctionnaires du public. Le président du groupe parlementaire MPP s’est dit aussi en phase avec la décision du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, de recruter des volontaires pour la défense de la patrie en soutien aux forces de défense et de sécurité en lutte au quotidien contre les « forces du mal ».

Honoré KIRAKOYA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.