La 1re édition de la « Nuit du bâtisseurs », s’est tenue, le samedi 29 février 2020, à Ouagadougou. Une soirée qui a récompensé l’excellence et le mérite des acteurs du bâtiment et travaux publics.

Les acteurs du Bâtiment et travaux publics (BTP) ont décidé de marquer une halte pour magnifier l’excellence dans le domaine. Dénommée « Nuit du bâtisseur », cette cérémonie vise à rehausser l’image de ce secteur qui a connu ces dernières années, au Burkina Faso, une forte évolution, selon ses organisateurs. En effet, le secteur attire, sans conteste, du monde et devient de plus en plus concurrentiel. Cependant cette concurrence n’est pas saine et peut engendrer de mauvaises pratiques dont la corruption et la mauvaise exécution des contrats. C’est pour cela, que l’agence de communication « Global créative services (GCS SARL) » en collaboration avec le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat a organisé cette cérémonie de distinction et de célébration des acteurs du bâtiment et des travaux publics. Selon la promotrice et présidente du comité d’organisation, Mariétou Dao, l’objectif est de promouvoir la qualité et célébrer le mérite de tous les acteurs du BTP en vue de favoriser une saine émulation entre eux.

« Nous savons que les femmes et les hommes qui interviennent dans le secteur du BTP ont le désir d’exercer leur métier avec professionnalisme afin d’offrir au Burkina Faso des constructions de renom et de qualité », a-t-elle affirmé. La « Nuit du bâtisseur » a récompensé les lauréats dans quatre (4) catégories, à savoir la catégorie grand prix avec cinq distinctions, la catégorie des prix avec neuf récompenses, la catégorie des médailles d’honneur et enfin celle des prix spéciaux. Selon le président du jury, Dramane Ouédraogo, le comité d’organisation a réceptionné, au total, 55 œuvres et 11 projets ont été soumis à une évaluation approfondie par l’ensemble du jury, au terme d’une première sélection. Le palmarès officiel de cette première édition se présente ainsi : le grand prix de l’urbanisme à été remporté par le Cabinet G2 Conception pour son œuvre « Projet ZACA ». Quant au grand prix de la meilleure entreprise BTP, c’est SOGEA SATOM qui repart avec le graal pour la construction de l’échangeur du Nord. Celui de l’architecture durable a été remporté par le cabinet Archi bâti consult pour avoir construit un centre de formation à Kamboinsin. En ce qui concerne le prix du meilleur projet de fin d’études, l’heureux gagnant est Assane A. Ouédraogo avec son projet de construction dans la commune de Tiébélé.

Selon le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Maurice Bonanet, son ministère a accepté accompagner le comité d’organisation de cet événement parce que l’objectif poursuivi est en phase avec la politique du gouvernement en matière d’habitat et d’urbanisme. « En nous associant au comité d’organisation de la  Nuit du bâtisseur, nous voulons reconnaître le mérite de ces hommes et femmes qui apportent une contribution importante à la mise en œuvre des politiques, stratégies et autres programmes nationaux de développement en matière d’habitat, de logement et d’urbanisme », a-t-il lancé. A en croire Maurice Dieudonné Bonanet, le secteur du BTP fait indubitablement partie des secteurs en pleine croissance au Burkina Faso. Selon le ministre, l’insuffisance dans la maîtrise technique due au manque et parfois à l’insuffisance d’expertise ou à sa non-valorisation, constitue un handicap dans la conquête de marchés de grands travaux au niveau national et sous régional. « Nul doute que l’émulation créée par cette nuit, va contribuer à tirer tous les professionnels vers le haut pour une qualité accrue des prestations », a-t-il soutenu. Toutefois, le ministre a félicité les différents lauréats de cette première édition et les a invités à persévérer dans ce qu’ils font « si bien » dans leurs domaines respectifs.

Yipénè NEBIE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.