Coronavirus au Burkina : Le compteur passe de 75 à 99 cas confirmés

Le Coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Covid-19 : « Certains patients ne présentent aucun symptôme mais peuvent contaminer d’autres personnes. Il faut donc respecter la distance d’au moins un mètre et les mesures d’hygiène ».

La traditionnelle conférence de presse sur l’évolution de la pandémie du Coronavirus a eu lieu, le 23 mars 2020 dans l’enceinte du Service d’information du gouvernement (SIG), à Ouagadougou. Le premier responsable de la cellule de veille, Pr Martial Ouédraogo, a annoncé 24 cas supplémentaires portant désormais à 99, le nombre de cas confirmés au Burkina Faso.

Quatre-vingt-dix-neuf personnes sont désormais porteuses du Covid-19 au Burkina Faso à la date du 22 mars. Il s’agit de 60 hommes et 39 femmes. Lors du point de presse animé, le lundi 23 mars 2020, par le coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Covid-19, le Pr Martial Ouédraogo, il est ressorti que sur les 99 cas, 89 sont à Ouagadougou, 4 à Bobo-Dioulasso, 1 à Houndé, 2 à Dédougou, 2 à Boromo et 1 à Banfora.

Il a fait comprendre qu’il y a eu 181 tests effectués pour avoir ces 99 cas positifs. Les chiffres continuent d’accroître malgré les dispositions prises pour sensibiliser les populations. « Les gens doivent comprendre que le risque de contamination est très élevé avec ce virus. Il faudra donc respecter les consignes édictées », a insisté Pr Ouédraogo.

Dans la foulée, il a confié que certains sites ont été d’ores et déjà désinfectés. Au nombre de ces sites, il a cité l’Aéroport international de Ouagadougou, l’Assemblée nationale, 14 domiciles et une clinique privée. Pour ce qui concerne le nombre de personnes guéries, c’est le statu quo, tout comme celui des décès. La complexité avec le Coronavirus, a prévenu le Pr Martial Ouédraogo, est que la plupart des malades présentent peu de signes et certains ne présentent aucun signe apparent.

D’autres, a-t-il dit, peuvent contracter le virus et guérir sans se rendre compte. Alors qu’il a estimé qu’un malade contamine en moyenne 3 personnes. « Ce sont ces personnes infectées qui contaminent d’autres sans le savoir. Il faut donc appeler le 35 35 dès que vous avez le moindre soupçon », a conseillé le conférencier. A propos des réanimateurs qui pourraient être insuffisants vu le nombre de cas qui croît de jour en jour, le coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Covid-19 s’est voulu rassurant.

« Peu de malades nécessiteront une assistance respiratoire ou une réanimation », a-t-il rassuré. S’agissant du foyer de Houndé, il a fait savoir qu’il est circonscrit et le patient se porte très bien. Il a par ailleurs annoncé que les personnes entrées en contact avec ce patient seront bientôt libérées. A propos de certaines rumeurs faisant état d’un débordement du personnel soignant vu l’affluence de cas suspects, Pr Martial Ouédraogo a dit n’être pas informé.

Pour lui, le personnel soignant est sur pied 24h/24. « Nous veillons à ce que le personnel soit à l’aise. Ils ont besoin de repos et le dispositif mis en place le permet. Aucune demande d’aide n’a encore été effectuée », a précisé l’animateur du point de presse. Il a aussi démenti la rumeur selon laquelle, un avion médicalisé serait venu transporter des membres du gouvernement ou le président du Faso. Pour lui, l’objectif de la cellule est d’arriver à circonscrire la chaîne de transmission. C’est pourquoi, il a rappelé la responsabilité de tous les citoyens au respect strict des mesures de prévention.

Gaspard BAYALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.