Création d’entreprise : Désormais à travers une plateforme en ligne

En lançant la plateforme www.creentreprise.me.bf, le représentant du ministre en charge du commerce, Justin Yéhoun, a appelé les acteurs à s’approprier l’outil.

La Maison de l’entreprise du Burkina Faso a lancé, le lundi 23 mars 2020, à Ouagadougou, une plateforme en ligne de création d’entreprise. Le www.creentreprise.me.bf va permettre aux promoteurs d’obtenir leurs documents dans un délai de 24 heures maximum.

Les investisseurs burkinabè et de l’extérieur qui souhaitent créer des entreprises au Burkina Faso peuvent, désormais, le faire sur la plateforme www.creentreprise.me.bf, sans se déplacer. Lancée le lundi 23 mars 2020 à Ouagadougou, cette adresse offre aux promoteurs, plus de facilités dans la création de leurs entreprises.

Pour y accéder, un ordinateur, une connexion internet et un navigateur web sont nécessaires. Le processus de création comporte plusieurs étapes parmi lesquelles le choix du nom commercial, le téléchargement, le remplissage des formulaires et la création d’un compte.

«Cette plateforme est une révolution de notre dispositif d’accomplissement de la création d’entreprise au Burkina Faso. Auparavant, les promoteurs étaient obligés de se présenter à nos services. Au regard du nombre d’entreprises créées chaque année, plus de 12 000, la forte affluence occasionnait une longue attente. Nous avons donc décidé de mettre en place cette plateforme », a expliqué le directeur général de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF), Lancina Ki.

Pour lui, elle permet aux créateurs d’entreprises de gagner en temps et en argent puisqu’ils peuvent vaquer à leurs occupations en attendant que la procédure en ligne suive son cours. M. Ki a précisé, en outre, que le système guide le créateur d’entreprise qui n’aura plus besoin d’avoir recours à un conseiller de la MEBF.

Le représentant du ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Justin Yéhoun, a indiqué que cette réforme s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires au Burkina et répond au souci de simplifier les procédures de création d’entreprises afin de réduire davantage les délais. « Si par le passé, notre pays a tenu dans le peloton des 5 pays réformateurs les plus constants au niveau mondial dans les rapports Doing Business, il connaît ces dernières années une performance mitigée.

Pour inverser cette tendance, le gouvernement, à travers mon département, a mis en place en décembre 2017, un nouveau dispositif de pilotage et de suivi de l’amélioration du climat des affaires avec pour défi de mener des réformes d’envergure dites de deuxième génération », a soutenu Justin Yéhoun.

Il a expliqué que le e-création, outre ses avantages indiqués, offre un intérêt particulier à tout promoteur d’entreprise : celui de faciliter le suivi de son dossier. Tout en confiant que les innovations majeures en matière d’amélioration de l’environnement des affaires se poursuivront progressivement pour l’ensemble des autres indicateurs, le représentant du ministre en charge du commerce a invité les différents acteurs à s’approprier ce nouvel outil.

Joseph HARO

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.