Prévention du Coronavirus : des bureaux des Editions Sidwaya désinfectés

Quelques bureaux des Editions Sidwaya ont été désinfectés, le lundi 6 avril 2020, en vue de se prémunir du COVID-19.

Les Editions Sidwaya ne sont pas en reste dans la lutte contre la maladie à coronavirus. En plus des dispositifs de lave-mains mis à la disposition de ses agents et des visiteurs, en vue de barrer la route au COVID-19, le Directeur général (DG) de l’entreprise de presse, Mahamadi Tiegna, a pris l’initiative de faire désinfecter quelques bureaux, dans la matinée du lundi 6 avril 2020. Pour cette première opération, il a expliqué que ce sont les bureaux de grande fréquentation, notamment celui du DG, les salles de rédaction et des photographes ainsi que la documentation qui ont été désinfectés. M. Tiegna a souligné que quelques mesures d’hygiène ont été prises en interne. Parmi celles-ci, a-t-il poursuivi, il y a la réorganisation du travail, qui est désormais faite par rotation des agents, pour éviter d’avoir un grand nombre dans les bureaux.

« Il n’y a pas eu de cas suspect de COVID-19 dans la Maison commune. Mais il est bon de procéder, de façon préventive, à cette désinfection pour rassurer et en avoir le cœur net, parce que nous sommes obligés d’être présents quotidiennement au bureau, pour assurer la continuité du service public de la presse », a-t-il précisé. Le technicien en génie sanitaire, Kamboulbé Dah du Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires (CORUS), a expliqué que la désinfection se fait avec du chlore, un produit volatile et après 30 mn, les locaux désinfectés peuvent être accessibles. Il a rappelé aux agents, les mesures barrières, à savoir, se laver régulièrement les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique, tousser ou éternuer dans le creux du coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, saluer sans se serrer les mains. Quant au port des bavettes, M. Dah a signifié que seules les personnes qui ont la forte fièvre, la toux et le rhume, signes du COVID-19, sont privilégiées.

« Les bavettes conseillées pour les personnes malades sont celles légères car elles empêchent aux malades du coronavirus de pouvoir propulser de la salive ou la morve sur des personnes bien portantes. Les masques durs sont réservés aux agents de santé qui sont en contact avec les malades », a-t-il indiqué. Même si une personne est protégée, il est toujours mieux de respecter la distance de un mètre car, à son avis, la maladie se transmet de près. Il a invité tous ceux qui utilisent les masques fabriqués avec des pagnes, de toujours les laver avant de les porter. Le Directeur général des éditions Sidwaya a promis la désinfection des autres bureaux et services les jours à venir.

Afsétou SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.