Mesures sociales contre le COVID-19: les détails dans le secteur de l’eau

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo, était face à la presse, le 7 avril 2020, dans l’enceinte du Service d’information du gouvernement. Il s’est agi pour lui de donner des détails sur les mesures sociales du chef de l’Etat dans son secteur.

Dans son adresse à la Nation le 2 avril 2020, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a pris plusieurs mesures sociales pour soulager les personnes vulnérables. Parmi celles-ci, figure la gratuité de l’eau potable. Pour permettre une meilleure compréhension de ces mesures, le ministre Niouga Ambroise Ouédraogo a animé un point de presse, le 7 avril 2020. Ainsi, il est ressorti que les abonnés de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) pourront consommer gratuitement l’eau de 1 à 8m3. Ce, pour les périodes d’avril, mai et juin. Dépassée cette tranche, chaque abonné devra payer le surplus. Cela va coûter à l’Etat, plus de 3 298 000 000 F CFA. Concernant les usagers des bornes- fontaines, la mesure profitera à 871 500 personnes et coûtera 2 290 800 000 F CFA. « L’annulation des pénalités sur les factures de l’ONEA va concerner 69 300 abonnés par mois, soit 415 000 000 F CFA pour les trois mois », a dit le ministre Niouga. Pour les personnes impactées par la fermeture des 36 marchés et yaars, l’Etat s’est engagé à prendre en charge leurs factures d’eau d’un coût estimé à 50 000 000 F CFA, a déclaré le conférencier du jour. Il a confié que la mise en œuvre de l’ensemble de ces mesures coûtera environ 6 700 000 000 F CFA. Le ministre Ouédraogo a insisté sur la consommation de l’eau dans les bornes- fontaines. Il a fait comprendre que l’eau doit être servie gratuitement à tout usager qui se présente à la borne- fontaine. Parce qu’à l’entendre, la mesure du président du Faso est incontournable. « Les gérants de bornes-fontaines vont servir l’eau gratuitement aux populations parce qu’ils ont des contrats avec l’ONEA et se doivent de les respecter », a-t-il affirmé. Le ministre a mis en garde les esprits malins qui viendraient à ne pas respecter ces injonctions. Ils se verront retirer purement et simplement leurs contrats, a clarifié M.Ouédraogo. A propos du couvre-feu qui pourrait constituer un frein à l’accès à l’eau dans certains quartiers, il a précisé que les fontainiers vont disposer de documents leur permettant de servir l’eau aux usagers même à l’heure du couvre-feu.
Toutefois, il a fait savoir que les usagers devront laisser leurs récipients sur place et regagner leurs domiciles. Ainsi, ils pourront revenir chercher les récipients d’eau après l’heure du couvre-feu. Pour éviter les attroupements dans ces lieux pendant cette période de COVID-19, le ministre a promis d’intensifier la sensibilisation pour faire respecter la distanciation sociale.

Gaspard BAYALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.