Du lit d’hôpital au nid tombal

Ce matin, j’ai fait un tour dans les dédales de l’hôpital. Sur le visage pâle des malades qui râlaient, le désarroi était total. Il y a des larmes qui ruisselaient sur le charme délavé des épaves. La douleur silencieuse de l’agonie des âmes clamait la litanie des braves. Mais le destin avait déjà scellé à tort le sort des victimes esseulées. Le mal s’étendait et se répandait par-delà …

Lire la suite sur Sidwaya numérique

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.