Lutte contre le COVID-19 : La faîtière des transporteurs mise 20 millions F CFA

Remise symbolique du chèque de 20 millions francs CFA.

Le président de la Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina Faso (FUTRB) a remis la somme de 20 millions de francs CFA, le jeudi 23 avril 2020, au ministère de la Santé comme contribution à « l’effort de guerre » contre le coronavirus.

C’est par le ministère de la Santé que la Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) a entamé sa série de donations. Au département de la santé, la structure a fait don de 20 millions de francs CFA. Le chèque a été remis le jeudi 23 avril 2020 à Ouagadougou. Un élan de solidarité qui, selon le président de la FUTRB, Issoufou Maïga, entre en droite ligne de l’appel à la solidarité lancé par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, lors de son adresse à la nation.

Selon M. Maïga, les activités des transporteurs sont certes, au ralenti mais, la faîtière se doit de faire valoir sa responsabilité sociale face à la calamité. Dans la dynamique d’accompagner le gouvernement à venir à bout de la maladie, le président Maïga a indiqué qu’il est prévu une série de dons, dont les montants cumulés sont estimés à 40 millions de francs CFA.

Et les bénéficiaires seront, entre autres, des structures associatives de transporteurs, les personnes démunies, les religieux. « Le secteur des transports est vital pour l’économie du pays. Pour une relance de nos activités, il est nécessaire que nous apportions notre contribution à la lutte contre le COVID-19 afin de susciter un retour rapide à une situation de santé, de paix et de sécurité », a déclaré le président Maïga.

Le bureau de la faîtière a rendu hommage aux professionnels de santé et a exhorté les Burkinabè à s’unir pour vaincre. « Cette maladie est l’affaire de tous et nul ne doit rester en marge de la bataille », a fait savoir le directeur de cabinet du ministre de la Santé, Emmanuel Sorgho. Selon lui, la salle de réunion du ministère est désormais le siège de l’état-major de lutte contre le COVID-19 et les différents dons constituent les minutions que les soldats de la paix vont utiliser pour vaincre la pandémie, a caricaturé M. Sorgho.

Et de préciser que les dons sont progressivement enregistrés en présence de responsables des finances et du trésor public. Le représentant de la ministre de la Santé a salué la solidarité des Burkinabè notamment celle des différents donateurs. Comme à son habitude, M. Sorgho a insisté sur le respect des gestes barrières en vue de limiter la propagation du virus au Burkina Faso.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.