Réouverture des écoles : Le plan de continuité éducative présenté aux gouverneurs

Le ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro : « Nous allons travailler à réunir les moyens et les stratégies nécessaires pour que les mesures barrières édictées par le gouvernement soient respectées dans nos établissements».

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, a présenté le plan de riposte de son département pour la continuité éducative dans le contexte du COVID-19 aux gouverneurs des régions et aux directeurs régionaux de l’éducation nationale, le vendredi 24 avril 2020 à Ouagadougou.

Lors du conseil des ministres du 16 avril dernier, le plan de riposte du Ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENAPLN) pour la continuité éducative dans le contexte du COVID-19 a été adopté. A quelques jours de la reprise des cours, ledit plan a été présenté aux gouverneurs des régions et aux directeurs régionaux de l’éducation nationale, le vendredi 24 avril 2020 à Ouagadougou par le ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro.

La rencontre a été suivie d’échanges avec les participants en vue de la mise en œuvre effective du plan. Pour le Pr Ouaro, il est envisagé, dans un premier temps, une reprise administrative qui sera suivie de celle pédagogique. « Nous souhaitons que le personnel administratif et les enseignants soient en poste pour préparer progressivement la reprise dans le sens du respect des mesures barrières. Ce qui nécessite une réorganisation des effectifs et des classes », a-t-il expliqué.

Et de préciser que les activités vont reprendre en fonction de l’évolution de l’épidémie. Le ministre a indiqué que pour la mise en œuvre effective du plan de riposte pour la continuité éducative, il était important d’échanger avec les gouverneurs et les directeurs régionaux de l’éducation nationale. « Le système éducatif fait face aujourd’hui à deux défis qui sont sécuritaires et sanitaires. Ces acteurs nous ont toujours accompagnés. Il était nécessaire de voir aussi la situation de l’épidémie au niveau régional pour mieux articuler la reprise des cours », a souligné Pr Stanislas Ouaro.

Une plateforme web éducative

Les gouverneurs et directeurs régionaux de l’éducation nationale ont pris connaissance du plan de riposte pour la continuité éducative.

A l’entendre, la reprise des cours va s’inscrire dans une logique de faire en sorte que le monde de l’éducation soit un acteur de lutte contre la propagation du COVID-19. L’objectif, a-t-il dit, est de reprendre tout en protégeant les enseignants, les élèves et les parents d’élèves.

Aux participants à la rencontre, le ministre a rappelé que le plan de riposte pour la continuité éducative a été, avant son adoption en conseil des ministres, présenté aux partenaires de l’éducation que sont les parents d’élèves, les structures faîtières de l’enseignement privé et les syndicats de l’éducation.

Il a été aussi présenté aux partenaires techniques et financiers parmi lesquels certains ont déjà fait des annonces de financement. Est-ce que la date du 28 avril fixée pour la reprise des cours sera effective ? « Pour le moment, cette date est maintenue. Vous serez informés si elle doit évoluer », a répondu Pr Ouaro.

Dans la dynamique d’assurer la continuité éducative, le MENAPLN a préconisé également l’utilisation des TIC. A ce titre, une plateforme web éducative du ministère a été lancée à l’issue de la rencontre d’échanges. « Cette plateforme qui est une base de données de contenus pédagogiques destinés aux élèves et aux enseignants de tous les niveaux d’enseignement est, pour le moment, alimentée par des ressources pédagogiques numériques du primaire », a précisé le ministre Ouaro.

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.