Gestion du COVID-19 : l’Assemblée nationale déploie son scanner

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a officiellement installé, le lundi 4 mai 2020 à Ouagadougou, les membres de la mission d’information sur la gestion du COVID-19 par le gouvernement.

L’Assemblée nationale veut avoir un œil sur la gestion du COVID-19 par le gouvernement. C’est ainsi que, réuni le 29 avril dernier, le bureau de la Représentation nationale a pris la décision d’instituer une mission d’information sur la gestion de la pandémie. Ladite mission a été officiellement installée par le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, dans la matinée du lundi 4 mai 2020 à Ouagadougou. Composée de 10 députés dont 6 de la majorité et 4 de l’opposition, la mission assignée à cette équipe est de s’enquérir du dispositif de gestion du coronavirus au Burkina Faso.

De façon spécifique, a précisé le PAN, elle est chargée d’informer avec « rigueur » et « haute responsabilité » l’Assemblée nationale sur les soins administrés aux malades déclarés et sur l’assistance sanitaire et psychologique apportée aux familles des cas déclarés. « Ils devront également voir la gestion des fonds alloués à la lutte contre la pandémie et les motivations du personnel de santé déployé dans le cadre de la lutte contre la pandémie », a-t-il indiqué. En sus, a-t-il ajouté, la mission devra s’enquérir des difficultés rencontrées par les acteurs de la gestion du coronavirus et des cas de décès. Et pour toutes ces tâches, a insisté M. Sakandé, le comité dispose de 15 jours pour présenter ses résultats au Parlement. « Vous n’avez pas du temps à perdre. Votre responsabilité est grande et vous devez aller sur le terrain sans tarder afin de vous informer », leur a-t-il dit.

Tout en rappelant que les résultats de cette mission sont très attendus par l’ensemble des députés, il a noté qu’ils seront restitués en plénière à l’Assemblée avant d’être portés à la connaissance du grand public. Si des manquements venaient à être constatés par la mission, l’Assemblée nationale va-t-il prendre des sanctions contre d’éventuels fautifs ? Le PAN a clarifié que la mission du Parlement n’est pas de sanctionner qui que ce soit mais de lever le lièvre sur certains problèmes et de faire des recommandations au gouvernement afin de les résoudre. Tout en souhaitant plein succès aux membres de la mission, il les a exhortés à se donner à fond afin d’atteindre les objectifs escomptés.

Nadège YAMEOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.