Adama Soro, directeur-pays d’Endeavour mining pour le Burkina : « A ce jour, la mine de Houndé ne compte aucun cas d’employé contaminé par le COVID-19 »

Adama Soro : « Nous sommes aux côtés des populations voisines de nos mines dans la lutte contre la pandémie et notre soutien durera le temps que durera cette crise sanitaire ».

Les deux cas de coronavirus qu’a connus la ville de Houndé avaient été enregistrés à Houndé Gold Operation (HGO) ou la mine d’or de Houndé. Ce foyer de Houndé a d’ailleurs été éteint. Houndé Gold Operation est une filiale du groupe Endeavour mining. Le directeur-pays d’Endeavour mining pour le Burkina, Adama Soro, explique dans cet entretien réalisé le 30 avril 2020, les dispositions que la société avait prises pour gérer les cas de COVID-19 qui avaient été détectés dans la mine.

Sidwaya (S.) : Comment avez-vous géré les deux cas de coronavirus qu’on avait enregistrés dans votre mine ?

Adama Soro (S.) : La mine de Houndé a enregistré deux cas positifs de COVID-19. Le premier, un de nos employés expatriés, est un géologue arrivé au Burkina depuis Vancouver via Paris le mardi 10 mars 2020. Il a séjourné la nuit du 10 au 11 dans notre maison d’hôtes à Ouagadougou avant de se rendre sur le site de Houndé le mercredi 11 mars au matin. Il a ressenti des symptômes dans la nuit du 11 au 12 mars 2020 et a aussitôt été confiné dans sa chambre.

Dès le jeudi 12 mars 2020 au matin, les « contacts directs » de ce salarié, à Ouaga et Houndé, ont été identifiés et immédiatement confinés, dans leurs chambres sur la mine de Houndé et dans les chambres de la maison d’hôtes d’Endeavour à Ouagadougou. Les services de santé burkinabé ont été immédiatement prévenus et ont procédé à un test de dépistage du COVID-19.

Les résultats nous ont été communiqués, puis ont été rendus publics par la ministre burkinabè de la Santé, le samedi 14 mars 2020 au Journal télévisé de 20h sur la RTB. La ministre a, à cette occasion, souligné la qualité des mesures que nous avons prises concernant l’isolement de ce cas et des contacts qu’il avait eus.

Parmi les contacts directs de ce premier cas qui étaient déjà en quarantaine, un autre employé a été testé positif le 23 mars et a été maintenu en quarantaine dans sa chambre sur le site. Les deux patients ont reçu les soins appropriés de nos équipes médicales en étroite collaboration avec les autorités sanitaires locales.

Le premier cas est sorti de sa quarantaine le 26 mars 2020, et le second cas le 5 avril à la suite d’examens négatifs effectués la veille par les services de santé burkinabè. Les contacts directs de ces deux cas ayant observé intégralement et épuisé la quarantaine de 14 jours chacun et ne présentant aucun signe de la maladie, après avis des autorités sanitaires, ont été libérés.

S. : Le foyer de Houndé est éteint. Quelles sont les précautions prises pour éviter toute autre contamination au sein de la mine ?

A. S. : Depuis plusieurs semaines, Houndé Gold Operation (HGO), filiale du groupe Endeavour Mining a mis en œuvre sur ses mines une série de mesures visant à protéger ses employés ainsi que les communautés voisines afin de prévenir la propagation du COVID-19. La société a mis en place une cellule de crise soutenue par un médecin épidémiologiste qui conseille le groupe sur la question.

De plus, les mesures internes suivantes sont appliquées depuis la découverte des premiers cas de personnes infectées par le COVID-19 en Afrique de l’Ouest. Il s’agit des communications régulières sur les meilleures pratiques en matière d’hygiène et de santé qui sont régulièrement véhiculées depuis janvier 2020, de la prise systématique de la température pour tous les employés et sous-traitants accédant à la mine, du contrôle très strict de l’accès à tous nos sites à travers un formulaire dûment rempli sur les antécédents de voyage.

La mise en œuvre des mesures de distanciation sociale dans les bus, les restaurants et autres espaces communs, la mise à disposition des produits désinfectants pour les mains, de masques et de gants pour tous les employés, l’intensification de la désinfection des bureaux, des chambres et des véhicules, le renforcement des ressources humaines et matérielles de nos équipes médicales sur la mine, une quarantaine obligatoire de 14 jours pour tous les employés avant leur déploiement sur le site, et le travail en étroite collaboration avec les autorités sanitaires locales et nationales burkinabé sont d’autres mesures promues sur le site.

Aussi, avant la décision gouvernementale de la mise en quarantaine des villes ayant au moins un cas de COVID-19, nous avions déjà réduit fortement les mouvements de nos personnels notamment entre Ouagadougou et Houndé. Nous avons également déployé sur toutes les opérations d’Endeavour, un ensemble de règles médicales faciles à retenir mettant en exergue les mesures préventives de base.

S. : Ces cas de coronavirus enregistrés sur vos sites ont-ils eu des impacts sur les activités de la mine ?

A.S. : La mine de Houndé poursuit ses activités dans de bonnes conditions jusqu’à présent et dans le strict respect de toutes les mesures et décisions prises par l’Etat burkinabè. La société travaille en étroite collaboration avec le gouvernement et ses fournisseurs pour assurer cette continuité de production. Houndé Gold Operation réadapte ses mesures et dispositions internes et externes de lutte contre le COVID-19 ; elle travaille en toute transparence avec les autorités locales administratives et sanitaires nationales et locales.

La mise immédiate en quarantaine des 2 cas testés positifs, l’isolement des personnes avec lesquelles ils avaient été en contact, et les tests réalisés nous ont permis d’éviter la propagation du virus. Aucun des cas confirmés et guéris n’a été en contact avec des membres de nos communautés locales. A ce jour, la mine de Houndé ne compte aucun cas d’employé contaminé par le COVID-19.

Pour autant, conscients de la gravité de la situation et de l’évolution de la propagation du virus, nous restons très vigilants face au défi que représente cette maladie et appliquons strictement les mesures et décisions du gouvernement burkinabè en la matière.

S. : La ville est toujours sous quarantaine malgré l’extinction du foyer de Houndé. Quel appel avez-vous à l’endroit des autorités et de la population ?

A.S. : Nous remercions le gouvernement pour les efforts faits pour préserver la santé des populations. Nous saluons la rapidité et l’efficacité des mesures de riposte prises par les autorités du pays qui ont permis de limiter efficacement jusqu’à présent la propagation du COVID-19. Nous pensons que le gouvernement va maintenir ses efforts pour préserver la poursuite de l’activité économique, la protection des emplois et des investissements, ce qui passe par le maintien de l’outil productif national.

C’est particulièrement vrai pour le secteur minier qui représente aujourd’hui une part importante du PIB du pays. Nous remercions aussi les autorités locales administratives et sanitaires pour la franche collaboration dans cette période particulière. Cela a permis de véhiculer des messages adéquats pour une synergie d’actions dans la lutte contre la pandémie du COVID-19. Le COVID-19 touche le monde entier ; aucun secteur d’activité n’est épargné.

Il est essentiel pour tous d’œuvrer à combattre la propagation de la pandémie dans le monde et au Burkina Faso en particulier. Nos efforts se concentrent donc sur notre soutien au gouvernement dans sa lutte quotidienne à préserver des vies et à soutenir l’économie. Il faut prendre très au sérieux toutes les mesures de prévention qui sont véhiculées dans les messages de sensibilisation des autorités sanitaires.

Nous voulons aussi assurer les populations voisines de notre mine de Houndé, comme de notre mine de Karma, que nous sommes à leurs côtés dans cette lutte contre la pandémie et que notre soutien durera le temps que durera cette crise sanitaire.

Propos recueillis par
Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.