Développement agricole : Les producteurs semenciers reçoivent 64 tracteurs

Le ministre en charge de l’agriculture, Salifou Ouédraogo, a remis symboliquement à la productrice semencière, Catherine Galbané, les clés d’un tracteur.

L’Union nationale des sociétés coopératives des producteurs semenciers du Burkina (UNPS-B) a remis aux membres de ses démembrements, 64 tracteurs flambant neufs, d’une valeur totale de plus de 600 millions CFA, le vendredi 8 mai 2020, à Ouagadougou.

Le gouvernement burkinabè s’investit dans la mécanisation pour le développement de l’agriculture. En effet, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo, a présidé une cérémonie solennelle, le vendredi 8 mai 2020, à Ouagadougou, au cours de laquelle des producteurs semenciers ont reçu des équipements agricoles.

Ce sont, au total, 64 tracteurs, d’une valeur de 600 millions 600 mille F CFA, munis chacun d’une remorque agraire, d’une charrue et d’un pulvérisateur qui ont été octroyés aux membres affiliés aux démembrements de l’Union nationale des sociétés coopératives des producteurs semenciers du Burkina (UNPS-B).

Selon le ministre Ouédraogo, ils vont œuvrer à l’atteinte des objectifs de sécurité alimentaire et nutritionnelle durable au Burkina Faso. Après avoir loué l’appui de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Coopération allemande, Salifou Ouédraogo a rassuré de l’accompagnement de son département aux exploitants semenciers.

Séance tenante, le porte-voix des bénéficiaires, Mahamoudou Korogo, a, d’emblée, salué le partenariat ente leur faîtière et la Société nationale de l’aménagement des terres et de l’équipement rural (SONATER) pour le bénéfice engrangé.

« Nous, bénéficiaires de ces 64 tracteurs, sommes reconnaissants à l’UNPS-B et à la SONATER pour avoir facilité l’acquisition des tracteurs aux petits producteurs que nous sommes », a-t-il déclaré.
Le porte-parole des producteurs semenciers s’est convaincu que l’acquisition de ces équipements agricoles va permettre d’accroître les rendements agricoles en facilitant les tâches.

Accroître les rendements agricoles

Ce sont au total 64 tracteurs d’un montant de plus de 600 millions F CFA qui ont été remis aux producteurs semenciers.

Pour lui, les machines obtenues, au-delà du renforcement des capacités qu’elles induisent, vont être d’un apport non négligeable à l’atteinte des objectifs fixés. Mahamoudou Korogo a, par ailleurs, rappelé la formation que lui et ses collègues ont reçue grâce à la SONATER pour l’utilisation et l’entretien des tracteurs. Sur ce, il a invité tous les membres bénéficiaires à utiliser à bon escient ce matériel agricole.

Le président de l’UNPS-B, Inoussa Ouédraogo, a reconnu le manque d’équipements agricoles adéquats pour permettre aux producteurs de tirer profit de leurs exploitations. Il a, de ce fait, exprimé le besoin des producteurs semenciers en tracteurs et outils agricoles perfectionnés. Mais, Inoussa Ouédraogo a dit ne point douter que l’acquisition de ces machines agricoles « performantes » va améliorer leurs conditions de travail.

« En procédant à l’acquisition de ces tracteurs, c’est une épine de moins que l’UNPS-B enlève aux pieds de ses membres. Et par ce geste, nous espérons modestement contribuer au renforcement de la mécanisation agricole, gage de la professionnalisation des producteurs semenciers », a-t-il indiqué.

Il a, également, été reconnaissant au département en charge de l’agriculture et à la SONATER pour l’intérêt accordé aux producteurs semenciers. Quant au président de la Confédération paysanne du Faso (CPF), Bassiaka Dao, il s’est dit comblé que le ministère en charge de l’agriculture dote les paysans de tracteurs pour booster leurs productions.

Pour lui, cette aide à la paysannerie répond au souci des producteurs, lors des dernières éditions de la Journée nationale du Paysan (JNP), d’avoir des intrants agricoles modernes. L’initiative de l’UNPS-B, a renchéri Bassiaka Dao, va favoriser l’obtention de semences certifiées de qualité à travers une mécanisation agricole aux multiples enjeux pour le développement de l’agriculture.

Boukary BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.