Lutte contre le COVID-19 à Ziniaré : Les leaders coutumiers sensibilisés

La cérémonie d’ouverture de la session a été présidée par le préfet du département de Ziniaré, Drissa Ouédraogo, assisté du maire Pascal Compaoré (gauche) et du médecin-chef du district sanitaire de Ziniaré.

La cellule communale de gestion de la crise du COVID-19 de Ziniaré a organisé, le jeudi 7 Mai 2020 à Ziniaré, une session d’information et de sensibilisation au profit des leaders coutumiers et religieux. L’objectif était de renforcer leurs connaissances sur la maladie à coronavirus afin de leur permettre de mieux sensibiliser leurs communautés respectives.

La tenue de cette session d’information et de sensibilisation entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan communal de riposte au COVID-19. Dans ce plan communal de riposte, le premier axe est consacré à la prévention de la maladie.

« Au niveau de cet axe, nous avons inscrit un certain nombre d’activités de sensibilisation, de formation et d’information. Donc cette activité entre dans ce cadre-là à savoir : informer les leaders religieux, informer les leaders coutumiers afin qu’ils soient aguerris pour donner le bon message et faire passer le bon message au sein de leurs communautés, à leurs sujets et à la population en ce qui concerne la maladie.

Ce qui va nous permettre de lutter contre la propagation de cette pandémie dans notre commune, tel est l’objectif de cette session », a précisé le maire de la commune de Ziniaré, Pascal Compaoré. Pour l’atteinte des objectifs escomptés, cette session d’immersion a été animée par l’équipe d’intervention rapide du district sanitaire de Ziniaré.

Les communications ont porté sur la situation de la maladie dans le monde et au Burkina Faso et les généralités de la maladie : les modes de transmission, les signes cliniques, le traitement et les mesures préventives. Dans son mot introductif, le médecin-chef du district sanitaire, Dr Aimé Ouédraogo, a indiqué : « LE COVID-19 est causé par un virus inconnu apparu en Chine au mois de décembre 2019 sur un marché d’animaux sauvages de la ville de Wuhan (province de Hubei) où le virus serait né.

Très vite, il a atteint tous les continents du monde d’où la pandémie. Depuis le 9 mars 2020, les premiers cas de COVID-19 ont été détectés au Burkina Faso. A Ziniaré, la maladie est apparue le 30 mars 2020 avec à ce jour, 6 cas confirmés dont 5 guéris et 1 décès ». Tout en insistant sur la réalité de la maladie dans le monde et au Burkina, Dr Ouédraogo a donné les numéros utiles à contacter.

Dans sa communication, Dr Liliane Bambara s’est appesantie sur les modes de transmission qui peuvent être par contact direct, par voie aérienne (gouttelettes de salive lors des toux ou éternuements) ou par contact avec des animaux infectés. La symptomatologie, le traitement et les mesures préventives ou gestes barrières ont été bien expliqués aux leaders coutumiers et religieux.

Dr Bambara a insisté sur un fait : « Il n’y a pas de traitement curatif du COVID-19 jusqu’à ce jour. De ce fait, le lavage des mains et le respect de toutes les directives édictées par le ministère de la Santé restent des meilleures armes pour freiner la propagation de la maladie. Pour ce faire, la lutte contre le COVID-19 demande l’implication de tous et la conjugaison des efforts, d’où la nécessité pour tous de sensibiliser toute personne autour de vous aux directives».

Au cours de ces échanges, les leaders coutumiers et religieux ont d’abord critiqué la communication gouvernementale au début de cette crise sanitaire. Ils ont ensuite dénoncé la mauvaise gestion de la crise et partant, des différents dons reçus au niveau national qui ne profitent pas aux populations à la base.

Tout en félicitant le maire Pascal Compaoré pour la gestion de crise au niveau de sa commune, les leaders coutumiers et religieux ont salué cette initiative. Ils ont alors pris l’engagement de jouer leur partition dans la lutte contre cette pandémie par la sensibilisation au sein de leurs communautés respectives.

Abdias Cyprien SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.