Téléphonie mobile: le Résomètre pour déterminer la qualité du service

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a présenté son outil mobile pour l’évaluation de la qualité des services des réseaux de téléphonie mobile, le vendredi 15 mai 2020 à Ouagadougou.

Les utilisateurs de téléphones smartphones pourront désormais télécharger et installer l’application Résomètre mise en place par l’ARCEP via la plateforme « Google Play » et « App Store » sur « iOS ». Le système vise en outre à mesurer la qualité de service des réseaux mobiles partout sur le territoire burkinabè. Il fait également un diagnostic numérique du territoire national et identifie les zones présentant un faible niveau de qualité de service afin d’y apporter les actions correctives nécessaires. Le lancement officiel de l’application a eu lieu au siège de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, le vendredi 15 mai 2020 à Ouagadougou. Selon le président de l’ARCEP, Tontoma Charles Millogo, cette cérémonie de lancement officiel est l’aboutissement d’une démarche rigoureuse du régulateur burkinabè afin de donner suite à une préoccupation qui est le quotidien des usagers des services de communication électronique du pays. Sur ce point, il a indiqué qu’il s’agit de la qualité de services offerts par les opérateurs burkinabè. Pour lui, la meilleure sanction est celle des consommateurs, d’où l’acquisition de l’application Résomètre qui doit permettre aux consommateurs de prendre la main et de décider en connaissance de cause au moment où il a à utiliser un service de communication électronique. Pour ce qui est de l’utilisateur, M. Millogo a laissé entendre que cet outil s’adresse aux abonnés des téléphones mobiles détenteurs d’un smartphone doté d’un système d’exploitation iOS ou androïde, désireux de participer à ce projet d’évaluation de la qualité des services fournis par les opérateurs en tout temps et en tout lieu au Burkina. Selon lui, tout utilisateur de ladite application contribue à l’édification d’une base de données contenant l’expérience de la qualité de service vécue à un temps donné et à un endroit précis. Pour le ministre en charge du développement de l’économie numérique et des postes, Hadja Fatimata Ouattara, si les premiers bénéficiaires sont les consommateurs, les opérateurs y trouveront leur compte. De son avis, cette application permettra d’engager des actions appropriées afin de répondre aux besoins des consommateurs au-delà des initiatives courantes déployées dans ce sens. Quant au chef de service audit technique de la qualité de service à l’ARCEP, Youssouf Maïga, il a souligné que l’outil dispose de trois fonctionnalités. Il y a le test qualité pour l’internet où il suffit de lancer des tests automatiques ou manuels au niveau de la page test et sélectionner le type de test. Toujours dans le domaine des tests, il y a le test appel dans lequel le Résomètre détecte les fins d’appels et permet de les qualifier et enfin la qualité vocale.

Valentin KABORE
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.