Sessions politiques chinoises 2020

Les sessions de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et de l’Assemblée populaire nationale (APN) de la Chine se tiennent du 21 au 27 mai 2020 à Pékin, la capitale. Cet événement politique annuel majeur qui devrait se tenir en début mars avait été reporté à cause de l’épidémie du coronavirus.

L’ouverture des sessions de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et de l’Assemblée populaire nationale (APN) de la Chine les 21 et 22 mai 2020 est l’expression de la résilience du peuple chinois face au coronavirus. Prévues pour se tenir en début mars, les deux sessions avaient été reportées sine die. Après avoir endigué la propagation grâce à des mesures fortes comme le confinement et la mobilisation de tout le peuple en l’espace de deux mois et demi, les autorités chinoises ont décidé de programmer ce rendez-vous politique annuel majeur du 21 au 27 mai 2020. Au cours de ces deux sessions 2020, actualité oblige, les questions de santé vont occuper une place de choix dans les discussions. Les membres de la CCPPC, l’organe consultatif et les députés de l’APN, l’organe législatif, vont se pencher sur l’action gouvernementale dans la lutte contre l’épidémie. Le coronavirus a été une rude épreuve pour le pays non seulement sur le plan national mais aussi international. A l’intérieur, il a fallu mobiliser toutes les énergies et « mettre le pays à l’arrêt » pour enrayer le coronavirus. A l’international, la Chine a été « injustement » accusée par certains pays occidentaux de n’avoir pas joué la carte de la transparence sur l’épidémie. L’occasion sera donnée aux représentants du peuple chinois de se prononcer sur ces accusations. L’épidémie continue de se propager dans le monde et son impact sur l’économie mondiale se poursuit. L’économie chinoise fait aussi face à des difficultés et des défis sans précédent. Au premier trimestre de 2020, le Produit intérieur brut (PIB) chinois a baissé de 6,8%, soit une régression enregistrée pour la première fois depuis 1992. Les deux sessions devront alors fixer des objectifs inhérents au développement économique et social pour la nouvelle année.

Edification d’une société de moyenne aisance

2020 marque le point d’orgue de l’édification sur tous les plans d’une société de moyenne aisance et la dernière année du 13e plan quinquennal. Un certain nombre d’initiatives politiques prennent fin également au cours de cette année, d’où la particularité de ces deux sessions. Selon des statistiques officielles, la Chine compte actuellement 5,5 millions de pauvres. C’est pourquoi le président Xi Jinping a souligné la nécessité de consolider les acquis de la lutte contre la pauvreté afin d’améliorer la vie des populations rurales. L’autre fait marquant qui sera abordé au cours de rendez-vous politique annuel, c’est la victoire remportée par l’Empire du milieu sur le coronavirus. Toute chose qui a renforcé la confiance du peuple chinois en ses dirigeants et au Parti communiste chinois (PCC). Sur la même lancée, sur le plan international, la Chine a affirmé son leadership de nation soucieuse de bâtir une communauté de destin avec les autres Etats du monde. Puisqu’elle a su exprimer son élan de solidarité aux autres pays du monde confrontés à la pandémie du coronavirus. Du matériel de protection sanitaire a été affrété et envoyé par l’Empire du milieu dans de nombreux pays à travers le monde. Des médecins chinois ont également partagé leur expertise dans la lutte contre le coronavirus aux personnels soignants dans plusieurs pays. Durant ces deux sessions, un appel sera lancé aux autorités chinoises de promouvoir davantage la coopération internationale dans un esprit de multilatéralisme et de non-ingérence dans les affaires internes des pays. En rappel, la CCPPC comprend des membres du PCC, des représentants des partis démocratiques, des organisations populaires, des minorités ethniques et de tous les milieux de la société. Forte de plus de 2 000 membres, ses fonctions principales sont la consultation politique et la supervision démocratique. La CCPPC effectue des consultations sur les principales politiques nationales et les questions importantes de la vie politique, économique, culturelle et sociale, avant la prise de décisions et pendant leur mise en œuvre. L’APN, l’organe législatif suprême de la Chine, comporte près de 3 000 députés, provenant de 35 délégations de toutes les provinces, régions autonomes et municipalités relevant de l’autorité centrale, ainsi que de Hong Kong et Macao. Ses principales fonctions consistent à amender la Constitution, formuler et réviser les lois, élire, nommer ou destituer les dirigeants des organes importants de la nation, superviser la mise en œuvre de la Constitution et des lois, le travail du gouvernement, ainsi que de la Cour et du Parquet populaires suprêmes.

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.