Clôture des deux sessions politiques chinoises

Les deux sessions politiques annuelles de l’Assemblée populaire nationale (APN) et de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) se sont achevées, le 27 mai 2020 à Pékin. Plusieurs décisions inhérentes à la relance économique, au renforcement de la protection du réseau de santé et de la défense nationale ont été prises.

La pandémie du coronavirus a imposé une pression économique à la Chine et au monde entier. Comment œuvrer pour relancer l’économie chinoise dans un tel contexte ? C’est sur cette question que le groupe économique de la Conférence consultative politique du peuple chinois qui se sont achevées (CCPPC) s’est penché à la clôture des deux sessions politiques, le 27 mai 2020 à Pékin. Au cours de sa séance de discussions auxquelles le président Xi Jinping a pris part, le groupe économique de la CCPPC, composé en majorité de chefs d’entreprises privées, a fait des propositions pour relancer l’économie et soutenir la création d’emplois. En réagissant à leurs échanges, le président chinois a indiqué que la situation économique du pays doit être analysée dans une « perspective globale, dialectique et à long terme ». De ce fait, il a appelé à consolider le rôle fondamental de l’agriculture dans la lutte contre la pauvreté. Pour lui, il est impératif de fournir des efforts afin de trouver de nouvelles opportunités face aux défis et faire de nouveaux progrès face aux changements. Comme moyens d’y parvenir, le président XI Jinping a suggéré que les six stabilisations élaborées en 2018 soient consolidées. Ces points concernent l’emploi, le secteur financier, le commerce extérieur, les investissements extérieurs, ceux intérieurs et les attentes. Sur la même lancée, il a souhaité que les six garanties mises en place en avril 2020 soient également soutenues. Ces garanties se résument à assurer l’emploi, maintenir le bien-être de la population, le dynamisme du secteur du marché, la sécurité alimentaire et énergétique, la stabilité des chaînes industrielles, d’approvisionnement et le fonctionnement des administrations de base.
Lors d’une délibération de l’APN, le chef de l’Etat chinois, a soutenu que l’accent doit être mis sur le renforcement du réseau de protection de la santé publique. Le porte-parole de la troisième session de la 13e APN, Zhang Yesui, a laissé entendre, la semaine dernière, que la Chine possède actuellement plus de 30 lois sur la santé publique, qui ont généralement résisté à l’épreuve de l’épidémie de la COVID-19 et joué un rôle positif. Toutefois, avait-il relevé, des « maillons faibles et des lacunes » subsistent dans le cadre juridique. Des manquements que l’APN, l’organe législatif suprême, va combler à l’occasion de ces deux sessions.
Concernant l’armée, le président Xi Jinping, a rappelé la nécessité d’atteindre les objectifs et de réaliser les tâches du renforcement de la défense nationale et des forces armées pour 2020. Tout en louant le rôle joué par les forces armées dans la lutte contre le coronavirus, il a déclaré qu’elles ont la confiance du Parti et du peuple. En tant que président de la Commission militaire centrale, Xi Jinping a ordonné aux militaires de réfléchir aux pires scénarios, d’intensifier l’entraînement et la préparation au combat, de traiter « rapidement et efficacement » toutes sortes de situations complexes et de sauvegarder résolument la souveraineté nationale, la sécurité et les intérêts de développement.

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.