Développement socioéconomique: Quatre projets de lois adoptés

L’Assemblée nationale a adopté quatre projets de loi relatifs au secteur de l’énergie et du développement local, en sa séance plénière, le mardi 26 mai 2020.

Le Burkina Faso s’est engagé dans le développement socioéconomique des populations et dans la lutte contre la pauvreté. Dans cette dynamique, 4 projets de loi ont été adoptés par la Représentation nationale, mardi 26 mai 2020 à l’hémicycle, portant sur l’accroissement de l’offre énergétique et l’opérationnalisation de la seconde phase de Projet d’appui pour le développement des économies locales (PADEL). Pour ce qui concerne le secteur de l’énergie, il s’agit du projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°2019-006/PRES du 20/08/2019 portant autorisation de ratification de la convention conclue entre le Burkina et l’Agence française de développement (AFD) pour le financement du projet régional d’interconnexion électrique. D’un coût global de près de 393 milliards F CFA, le projet, de l’avis du ministre de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo, permettra de connecter plus de 100 000 habitants au réseau de la nationale de l’électricité. « Nous avons pu équilibrer l’offre et la demande, mais notre objectif est d’atteindre 100% de satisfaction de la population », a-t-il dit. Il a fait en outre savoir que ce projet permettra au Burkina Faso d’importer l’énergie à partir du Nigéria et augmenter l’offre de 150 à 200 mégawatts.
Le deuxième projet de loi adopté est celui portant ratification de l’ordonnance n°2019-12/PRES du 25 novembre 2019 portant autorisation de ratification de l’accord de prêt conclu à Abu Dhabi le 24 avril 2019 entre le Burkina Faso et le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (FADD).

Vers la finance inclusive

Cette disposition, a indiqué Bachir Ismaël Ouédraogo, servira pour le financement du projet d’électrification de 42 localités par systèmes solaires et mini-réseau de distribution électrique. Le coût du projet, a-t-il dit, est estimé à environ 16 millions de dollar US.
« C’est un projet important non seulement pour l’accès à l’énergie mais aussi pour le monde rural qui va pouvoir développer ses activités génératrices de revenus », a-t-il soutenu.
Dans le domaine de l’appui au développement local et de l’amélioration des conditions de vie des populations à la base, ce sont deux autres projets de loi qui ont été adoptés par les députés. Le premier concerne celui portant ratification de l’ordonnance n°2019-014/PRES portant autorisation de ratification de l’accord de prêt n°2019-063/PR BF 2019 30 00 signé à Ouagadougou le 26 septembre 2019 entre le Burkina Faso et la Banque ouest africaine de développement (BOAD) pour le financement du Projet de promotion de la finance inclusive pour l’accès des populations à faibles revenus aux services financiers au Burkina Faso (PPFIB). Le montant global alloué à ce projet est de 7 milliards F CFA et devra contribuer, selon la ministre déléguée auprès du ministre en charge des finances, chargée de l’Aménagement du territoire, Pauline Zouré, à mettre en place une structure faîtière appelée Fonds national pour la finance inclusive (FONAFI) qui va abonder dans le même sens que les fonds existants et garantir une meilleure accessibilité des ressources financières aux populations.
Le second concerne le projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°2019-015/PRES portant autorisation de ratification de l’accord de prêt n°2019 033/PR BF 2019 entre le Burkina et la BOAD pour le financement partiel de la 2e phase du Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL). Cette seconde phase du programme, a expliqué Pauline Zouré, concerne six régions que sont les Hauts-Bassins, le Sud-Ouest, le Centre, le Plateau central, les Cascades et le Centre-Ouest. Le projet couvrira 153 communes rurales et urbaines pour un financement de près de 22 milliards F CFA. « A travers ce projet, nous pourrons appuyer l’inclusion financière des populations vulnérables », a soutenu Pauline Zouré. La plénière a été présidée par la 4e vice-présidente de l’Assemblée nationale, Elise Ilboudo.

Soumaïla BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.