De la petite fille à la future femme

Entre 8 et 16 ans, chaque fille subit les premiers changements de sa vie de future femme. La petite fille qui gambadait avec les garçonnets de son âge se ravise en regardant sa poitrine lui jouer des tours. De petites pépites de seins surprennent la mignonne innocente en pleine traversée de l’enfance. Il faut vite les cacher pour éviter qu’ils croisent et fixent les regards des garçons. Les garçons ne doivent pas voir ça, il faut toujours porter un habit même quand il fait chaud.

Puis les seins se cachent pour mieux pousser et même se redresser pour toiser à bout portant le profane et déranger les âmes sensibles. Les hanches ou le bassin se met à s’élargir pendant que la taille et les rondeurs se disputent la conquête d’un relief en mouvement plastique et hallucinant. Un paysage de poils pousse sur le corps neuf de la pucelle, sous les aisselles et le pubis comme des rubis. La voix de la petite soprano s’amplifie de jour en jour pour avoir du coffre et rivaliser de basse avec la femme accomplie. D’impénitents petits boutons criblent son visage et son corps de boursouflures bénignes mais annonciateurs d’ère nouvelle. Comme pour marquer son territoire ou son identité, de fortes petites odeurs naturelles s’exhalent aux forceps de son corps pendant qu’elle transpire la sueur de l’innocence et de l’enfance.

Au fond d’elle le système hormonal se met en branle ; ça bouillonne de part et d’autre ; de sa posture à son allure en passant par sa carrure, le monde devient un patelin à conquérir ; son amour-propre et son admiration pour elle-même deviennent un refrain ; elle peut même commettre la maladresse de se conduire sans frein ; elle prend soin d’elle et devient sensible aux détails. !
Le corps de la petite se développe pendant que son esprit prend de la hauteur. C’est la puberté ! Un beau matin ou en pleine nuit, dans son sommeil, ce qui devait lui arriver arrive : les premières règles annoncent les couleurs ; l’intrus d’un soir deviendra le compagnon de vie chaque mois pendant 3 à 7 jours. Notre petite fille n’en est plus une ; elle a réussi son passage de l’enfance à l’adolescence avec succès. Il faut vite travailler à ce qu’elle n’en fasse pas à sa tête et qu’elle ne verse pas dans les excès de la crise pubertaire.

C’est pourquoi, la jeune fille doit être au cœur de la responsabilité parentale. Il faut l’informer pour la former à accepter ses règles et à s’accepter en tant que femme. Il faut lui dire que chaque femme commence sa menstruation à un moment ou un autre de sa vie. C’est normal chez les jeunes filles. Quand une fille commence ses menstruations, cela signifie qu’elle peut tomber enceinte à tout moment au cours du mois si elle a des relations sexuelles non protégées. Il faut lui décrire l’appareil génital féminin et le fonctionnement du cycle menstruel.

Il faut l’aider à compter les jours et à déterminer les périodes fécondes. Il faut lui montrer les bonnes pratiques en matière de gestion hygiénique des menstrues. Il faut la mettre en confiance et être à ses côtés pour l’écouter et répondre à ses questions.
Ne lui donnez pas dos parce que vous êtes le père et que les pères n’ont rien à voir avec les règles de leur fille. Un père tendre et attentionné est parfois le meilleur confident du cocon familial. Ne dites pas que vous êtes sa mère et que vous-même vous n’avez pas été chouchoutée par votre mère pour comprendre les choses. Votre fille doit faire mieux que vous ; elle doit mieux s’en sortir que vous ; elle doit s’épanouir mieux que vous ! Soyez sa mère mais n’oubliez pas d’être sa copine préférée, sa confidente et sa meilleure amie. Vous êtes sa grande sœur mais pourquoi voulez-vous qu’elle sache comment faire si vous n’avez pas le temps de l’écouter et de lui partager votre expérience ? Avant que maman n’intervienne, vous devez jouer la tutrice et la « potesse » sûre qui rassure. Pendant ce temps, mamie doit savoir jouer l’impératrice qui sait s’élever au-dessus des parents pour rectifier le tir avant de se mettre au pied de la princesse élue aux menstrues pour être aux petits soins et mieux la servir.

Clément ZONGO
clmentzongo@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.