Journée internationale de sensibilisation sur l’albinisme : Sous le signe de la résilience des personnes albinos

La présidente de l’AFAB, Maïmouna Démé et la ministre en charge des personnes vivant avec un handicap, Laurence Ilboudo (1er plan), ont dénoncé la stigmatisation dont les albinos sont victimes.

L’Association des femmes albinos du Burkina (AFAB) a commémoré, le samedi 13 juin 2020, la 2e édition de «Albi week », la semaine de l’albinos. Cette commémoration a été marquée par une conférence publique sur la résilience des personnes albinos dans un contexte de récurrence du cancer de la peau au Burkina Faso.

Instaurée par les Nations unies en 2014, la Journée internationale de sensibilisation sur l’albinisme est célébrée chaque 13 juin. Cette année, elle s’est tenue sous le
thème : « Né ou fait pour briller ». Au Burkina Faso, la commémoration s’est faite sous le thème : «Résilience des personnes albinos dans un contexte de récurrence du cancer de la peau au Burkina Faso : comment intensifier la sensibilisation et la mobilisation communautaire », dans le cadre de la 2e édition de la semaine de l’albinos au Burkina dénommée «Albi week », à l’initiative de l’Association des femmes albinos du Burkina (AFAB).

Pour la présidente de l’AFAB, Maïmouna Déné, le choix de ce thème se justifie par le fait que le Burkina Faso est un pays « fortement » ensoleillé où, les personnes atteintes d’albinisme rencontrent beaucoup de difficultés. Pour sa part, Mme la ministre en charge de la solidarité nationale, Laurence Ilboudo, a précisé que du fait de leur handicap, les albinos sont stigmatisés. « Vous êtes même le plus souvent oubliés parce que vous-mêmes vous vous cachez…Si vous êtes faits pour briller et vous ne brillez pas, les autres ne verront pas en vous cette lumière », a-t-elle lancé.

Quant au thème national en relation avec le cancer de la peau, Laurence Ilboudo a relevé sa pertinence, avant d’inviter les personnes atteintes d’albinisme à suivre avec attention, la communication donnée par le Dr Moumouni Niaoné, promettant que les recommandations seront prises en compte. La ministre Ilboudo a également rassuré l’association que son département restera à ses côtés dans son « noble » combat.

« Vous êtes une cible digne d’intérêt parce que nous avons vu des personnes albinos de grande valeur qui ont impacté l’économie de notre pays, d’où la nécessité de vous intégrer pour un développement inclusif », a-t-elle soutenu. Elle a espéré que des personnes atteintes d’albinisme seront « encore » retenues parmi ceux qui ont postulé à l’appel à projets des personnes vivant avec un handicap, lancé par son ministère.

Jean-Marie TOE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.