Amélioration de l’offre de santé : 185 ambulances pour les communes

Le reste des ambulances sera livré en fin juillet.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a doté des communes de 185 ambulances, le mardi 23 juin 2020 à Ouagadougou. Il s’agit du premier lot des 300 ambulances promises par le chef de l’Etat dans son programme présidentiel.

Des centres de santé des communes du Burkina ont reçu 185 ambulances. Elles ont été reparties entre 302 communes rurales, 49 urbaines dont deux à statut particulier (Ouagadougou et Bobo- Dioulasso). La réception de ces ambulances a eu lieu, le mardi 23 juin 2020 à Ouagadougou. Ce sont 181 de type A et 4 de type SAMU (ambulances de secours et de soins d’urgence de type, B et C). Les types A sont des ambulances légères conçues et équipées pour le transport sanitaire de patients, dont l’état de santé ne laisse pas présager une situation de détresse présente ou future.

Elles sont équipées de places assises pour l’agent de santé et les accompagnants de malades. Quant au type de SAMU, ce sont des ambulances de secours de soins de type B et C, pratiquement identiques, conçues et équipées pour le transport, les premiers soins, les soins intensifs et la surveillance des patients durant le transport. « Toutes les ambulances de type, A, B et C disposent d’équipements complets et adaptés à une bonne assistance aux patients », a soutenu le ministre de la Santé, Pr Claudine Lougué.

Ce geste est la matérialisation d’une promesse du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré consignée dans son programme présidentiel. Il avait promis, à cet effet de doter les communes de 300 ambulances et de mettre aussi en place un Service d’aide médicale urgente (SAMU) au Burkina Faso. « Nous avons, à ce jour, reçu 181 ambulances de type A et 4 ambulances de type SAMU. Le reste des ambulances sera livré à la fin du mois de juillet en complément de ce premier lot », a confié Pr Lougué.

Elle a précisé que les types A au nombre de 262, à terme sont destinés au CSPS, CM et CMA et les 38 de type SAMU iront aux CHR, CHU et SAMU. Toute chose, selon elle, qui consacrera la fonctionnalité du SAMU dans le pays. La ministre de la Santé a poursuivi qu’une répartition de ces ambulances a été faite suivant des critères qui tiennent compte de la vision du chef de l’Etat et matérialisé à travers le Plan national de développement économique et social (PNDES).

Renforcer la qualité des soins

« C’est tout le paysage sanitaire national qui se trouve métamorphosé par ces acquisitions historiques », s’est réjouie la ministre de la Santé, Claudine Lougué.

Il s’agit de son axe 2 consacré au capital humain, qui prévoit que « l’accès aux services de santé de qualité est garanti à tous ».
Les bénéficiaires sont les communes qui ne disposent pas encore d’ambulance et celles qui ont des ambulances défectueuses. Les communes éloignées des centres de référence et celles ayant une population élevée bénéficieront également de ces dotations.

« Au-delà de la tenue des engagements d’un homme de conviction et de parole, c’est tout le paysage sanitaire national qui se trouve métamorphosé par ces acquisitions historiques au regard de leur volume, de leur nature et de leur impact sur la qualité de l’offre de soins dans les différentes contrées du Burkina Faso », s’est réjouie, Mme Lougué. Pour sa part, le Premier ministre, Christophe Dabiré, a aussi salué la concrétisation d’un grand engagement du chef de l’Etat, à travers la remise de ces ambulances.

Il a rappelé que lors de sa prise de fonction, celui-ci avait indiqué sa volonté de travailler au renforcement de la qualité des soins des populations. C’est ainsi qu’en plus de la dotation des ambulances, il a décidé de la gratuité des soins en faveur des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans. « Nous souhaitons que les populations accueillent ces dons avec beaucoup de satisfaction et fassent en sorte que cela puisse servir à l’ensemble des burkinabè dans le domaine sanitaire », a-t-il souhaité.

Un appel déjà entendu par les représentants de celles-ci. « C’est avec un grand bonheur que nous recevons ces dons pour nos populations. Je voudrais saluer le geste fort louable du président du Faso qui vient soulager les populations», a confié, la gouverneure du Plateau central, Fatoumata Benon. 18 des 20 communes de sa région sont bénéficiaires des ambulances.

Mariam OUEDRAOGO
mesmira14@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.