Prix d’excellence de la recherche scientifique : chercheurs, à vos marques !

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga, a lancé, le vendredi 19 juin 2020 à Bobo-Dioulasso, la deuxième édition du prix d’excellence de la recherche scientifique. Ce prix vise à susciter l’émulation dans le domaine de la recherche scientifique à travers la reconnaissance de l’excellence au service de la communauté scientifique nationale.

Institué en 2017, le prix d’excellence de la recherche scientifique a pour objectif de récompenser les travaux de recherche scientifique d’un individu ou d’une équipe pouvant contribuer, de manière « significative », au progrès de la science, ainsi qu’au développement économique, social et culturel. Le ministre de l’Enseigne-ment supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga, a procédé donc au lancement, de la deuxième édition, le vendredi 19 juin 2020 à Bobo-Dioulasso. «Aucun pays au monde n’a pu amorcer un processus de développement sans compter sur l’enseignement supérieur et la recherche scientifique », a laissé entendre le ministre. C’est pourquoi, le gouvernement a décidé de mettre la recherche scientifique au centre de ses préoccupations, a-t-il soutenu. Et d’en faire le principal moteur de la transformation structurelle de l’économie burkinabè. Selon le Pr Alkassoum Maïga, le prix vise à susciter l’émulation dans le domaine de la recherche scientifique à travers la reconnaissance de l’excellence au service de la communauté scientifique nationale. « L’institution du prix d’excellence scientifique vise à stimuler une recherche scientifique de qualité au Burkina Faso », a-t-il renchéri.

Un prix spécial du ministère du commerce

L’organisation de la deuxième édition du prix d’excellence de la recherche scientifique va permettre au monde de la recherche et de l’innovation, de montrer sa capacité à œuvrer pour le développement économique, social et culturel du Burkina Faso.
L’innovation « majeure » de cette édition, est la prise en compte de tous les domaines, foi du directeur général de la recherche scientifique et de l’innovation Idrissa Kaboré. En effet, le prix porte cette année sur huit domaines scientifiques contrairement à la première édition qui avait pris quatre domaines en raison de contraintes budgétaires. Il s’agit des Sciences de la santé, Sciences et Technologie, Sciences agricoles et environnementales, les Sciences juridique politique et de l’administration, les Sciences économiques et de gestion, les Sciences de l’homme et de la société, les Sciences de lettres, langues, arts et communication, les Sciences de l’éducation et de la formation. Le prix est ouvert à toute personne de nationalité burkinabè appartenant à la communauté scientifique nationale ou résidant au Burkina Faso et travaillant sur un thème de recherche portant sur les priorités nationales de développement. Des prix spéciaux seront aussi décernés aux jeunes et aux femmes scientifiques. La présente édition est parrainée par le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré.

Présent à la cérémonie de lancement du prix, Harouna Kaboré, à travers son département, a décidé d’octroyer un prix spécial qui récompensera les meilleures recherches dans le domaine de la transformation des matières premières locales. Pour lui, il est important que le Burkina Faso puisse avancer sur deux choses, l’égalité des chances et la valorisation de l’excellence. D’où son soutien au prix d’excellence de la recherche scientifique. Au cours de la cérémonie, les premiers étudiants de l’université Nazi-Boni de Bobo-Dioulasso ont reçu les ordinateurs portables dans le cadre du programme présidentiel « un étudiant, un ordinateur ». Également, le Centre national des œuvres universitaires (CENOU) a offert vingt ordinateurs au centre universitaire de Banfora et vingt ordinateurs au centre universitaire de Gaoua.

Boudayinga J-M THIENON

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.