Retraités des collectivités territoriales : bientôt, le relèvement des pensions

L’hebdomadaire conseil des ministres s’est tenu, le mercredi 24 juin 2020, à Kosyam, sous la direction du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Le relèvement des pensions des retraités des collectivités territoriales et la réparation des préjudices subis par les personnes victimes enregistrées auprès du Haut conseil pour la réconciliation et l’Unité nationale (HCRUN) ont été, entre autres, points examinés par l’exécutif.

Le gouvernement burkinabè va améliorer les conditions de vies des agents retraités des collectivités territoriales. L’information a été donnée par le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, à l’issue du Conseil du ministre qui s’est tenu, le mercredi 24 juin 2020. Ainsi, a fait savoir le ministre Dandjinou, au titre du ministère en charge de l’administration territoriale et de la décentralisation, le conseil a adopté un rapport relatif au relèvement des pensions des agents des collectivités territoriales et des leurs ayants droit. Cette décision, à écouter le porte-parole du gouvernement, intervient après que l’Association des travailleurs retraités des collectivités territoriales du Burkina Faso a saisi, le 17 octobre 2016, le Premier ministre d’alors, en vue de l’amélioration des conditions de vie des pensionnés. Il a ensuite indiqué que 750 agents des collectivités territoriales sont concernés par ce décret.

Au titre du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, un référentiel d’élaboration d’exécution des contrats plans conclus entre l’Etat et les sociétés d’Etat, a aussi été adopté. Ce décret, selon Rémis Dandjinou, fait suite aux insuffisances constatées dans la mise en œuvre des contrats plans avec un recours excessif à ces contrats plans et une incohérence entre la programmation financière entre ces contrats plans et celles de l’Etat central. L’adoption de ce décret, a-t-il soutenu, devrait donc permettre d’avoir une forme contraignante dans la recherche axée sur les résultats.
Le ministre de la Communication a, en plus, fait savoir qu’au titre de ce même ministère, le conseil a adopté un décret portant conditions et modalités et réparation de préjudices subies par les personnes victimes enregistrées auprès du Haut conseil pour la réconciliation et l’Unité nationale(HCRUN).

Ce décret, a-t-il souligné, est un référentiel qui permettra de répondre à la nécessité des mesures de réparation pour lesquelles il n’existe pas de mécanismes de réparation équitable et efficace. De son avis, le montant des prétentions brutes de réparation cumulée et formulé par le réclamant est de l’ordre de 57 milliards F CFA. C’est un référentiel, à en croire le porte-parole du gouvernement, qui permettra d’appliquer à chaque réclamant, en fonction de la nature du préjudice subi d’être dédommagé. Mais, a-t-il ajouté, sont exclus du champ d’application de ce décret les personnes ayant déjà reçu réparation auprès du HCRUN, les requérants dont les dossiers ont été favorablement traités par le Fonds d’indemnisation des personnes victimes de violences politiques, les personnes dont les dossiers ont été déjà traités et indemnisés par la Commission d’indemnisation des mutineries de 2011, les victimes ayant bénéficié de décisions judiciaires condamnant l’Etat, les victimes ayant été indemnisées par voie transactionnelle et ceux qui ne sont pas dans le champ de la loi portant création, attributions et fonctionnement du HCRUN.
Sur les questions d’actualité, le ministre de la Communication est revenu sur la pandémie du coronavirus dont le point, a-t-il dit, a été fait au conseil des ministres.
Il a indiqué que concernant la réouverture des frontières tant souhaitée par les populations, des concertations sont en cours avec les pays des espaces communautaires pour la prise de décisions concertées.

Soumaïla BONKOUNGOU
Abi OUEDRAOGO (stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.