« Entreprendre à zéro franc » : 100 agents formateurs s’approprient la technique

Le représentant de la ministre en charge de la femme, Karim Zina, a salué l’engagement du PADS et l’appui du Fonds des Nations unies pour la population.

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire a lancé, une série de sessions de formation à la technique « Entreprendre à zéro franc » au profit de 100 agents formateurs, le lundi 13 juillet 2020, à Ouagadougou.

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire poursuit sa mission d’accompagnement de la gent féminine. En effet, il a lancé, le lundi 13 juillet 2020, à Ouagadougou, des sessions de formation de 100 formateurs à la technique «Entreprendre à zéro franc», avec l’appui du Programme d’appui au développement sanitaire (PADS). Ces sessions de formation, selon les organisateurs, se dérouleront sur cinq jours dans des chefs-lieux des régions (Kaya, Ouagadougou et Dédougou) et regrouperont des participants des 13 régions du Burkina Faso.

Pour le représentant de la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Karim Zina, ces séances d’apprentissage vont répondre aux besoins d’informations et d’encadrement des femmes entrepreneures. Elles vont, également, a-t-il ajouté, renforcer les capacités des 100 agents du ministère en charge de la femme à la technique d’« entreprendre à zéro franc». Pour M. Zina, il va s’agir de doter

Les participants ont été invités à suivre avec intérêt ces sessions de formation.

les participants de connaissances sur la technique, les former aux méthodes d’inciter les femmes à se lancer dans la création d’entreprises. Pour relever ces défis, sont prévus, la restructuration du Fonds d’appui aux activités rémunératrices des femmes (FAARF) à travers l’intégration du mobile Bank, la subvention de projets de 1 450 adolescentes à hauteur de 300 940 000 F CFA, l’octroi de crédits individuels à 430 adolescentes et jeunes femmes d’un montant global de 434 482 800 F CFA, a indiqué Karim Zina.

La Directrice générale de la femme et du genre, Edwige Ninon Yaméogo, a, pour sa part, indiqué qu’au cours de ces sessions, les participants vont s’approprier l’élaboration des plans d’affaires, le renforcement des compétences des agents en matière de gestion des entreprises, etc. Elle a, par ailleurs, rappelé qu’après leur formation, les agents bénéficiaires s’investiront dans l’encadrement des femmes entrepreneures dans les 13 régions du pays des Hommes intègres.

Quant au représentant du coordonnateur du PADS, Salam Belem, il a laissé entendre que le projet SWEDD dans sa composante «Entreprendre au féminin » vise à accélérer la transition démographique et réduire les inégalités. Il a, aussi, précisé qu’il vise à faciliter, entre autres, l’accès des femmes et jeunes aux services de la santé de la reproduction. Cette série de formations se déroulera précisément, du 13 au 17 juillet à Ouagadougou (Centre), du 20 au 24 juillet à Kaya (Centre-Nord) et du 27 au 31 juillet 2020, à Dédougou (Boucle du Mouhoun).

Cynthia Elodie KAFANDO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.