Commune de Ouagadougou : Le maire Béouindé fait le point de sa gestion 2019

Pour le compte de l’année 2019, le maire Armand Pierre Béouindé a présenté à la session, une situation administrative et financière reluisante.

Le conseil municipal de Ouagadougou a tenu sa deuxième session ordinaire, le mardi 14 juillet 2020, autour de la présentation du rapport spécial 2019 du maire Armand Roland Pierre Béouindé.Le conseil municipal de Ouagadougou a tenu sa deuxième session ordinaire, le mardi 14 juillet 2020, autour de la présentation du rapport spécial 2019 du maire Armand Roland Pierre Béouindé.

L’année 2019 a été difficile dans l’exécution de certains projets et programmes communaux dans la commune de Ouagadougou. C’est le constat fait par les conseillers municipaux, à l’occasion de la deuxième session ordinaire tenue le 14 juillet 2020 à Ouagadougou. Cette session qui s’est déroulée sous haute surveillance policière, a permis d’examiner et d’adopter le procès-verbal de la première session ordinaire du 22 juin 2020. Elle a été majoritairement consacrée à la présentation du rapport relatif à la gestion 2019 du président du conseil municipal Armand Pierre Béouindé.

Selon ce dernier, l’exacerbation du terrorisme au Burkina Faso a été un frein aux efforts de développement et a paralysé les capacités communales de mobilisation des ressources financières. Tout compte fait, l’édile de Ouagadougou s’est réjoui des acquis engrangés et a invité les conseillers à demeurer des acteurs du développement endogène inclusif. Cette session a également permis l’examen et l’adoption des projets de délibération portant autorisation d’adhésion de la commune de Ouagadougou à la communauté des communes dénommée « Grand Ouaga ».

Mieux, la rencontre a été l’occasion pour les 134 élus locaux présents à la session, de donner leur onction pour l’adoption de deux projets de délibération portant acceptation de dons matériels. Le premier don d’une valeur estimée à plus de 105 millions F CFA, est relatif à une remise de trois bus destinés à la commune par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation. Le second est un soutien en matériels divers de la part de la métropole de Lyon à la commune de Ouagadougou et dont la valeur est évaluée à plus de 23 millions F CFA. Selon le bourgmestre, malgré les pressions diverses, les indicateurs de croissance sont au vert.

Répondant à une préoccupation relative à la fronde au niveau de la police municipale, Armand Pierre Béouindé a soutenu que le collectif syndical de cette police veut l’impossible. « Ils veulent supprimer le grade d’agent de police afin d’occasionner un relèvement des recrutements au niveau BEPC. Ce qui implique nécessairement une incidence financière. Nous avons dit que cela n’est pas possible, car financièrement insoutenable par les caisses communales », a précisé M. le maire.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.