Banfora : une candidate au BEPC accouche pendant la première épreuve

Une candidate au Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) du jury n° 2 de Banfora sis au lycée Lompolo Koné, a failli accoucher dans sa salle de composition. En effet, probablement avec le stress et l’adrénaline qui montait, elle a débuté le «travail » pendant qu’elle était en pleine composition. Alerté et informés, c’est dare-dare que le président du jury et ses collaborateurs, ont rapidement diligenté son évacuation pour le CHR de Banfora pour une prise en charge.  Aux dernières nouvelles a-t-on appris, maman et bébé se porteraient bien. Pour la présente session 2020, c’est donc fini pour cette candidate qui se voit de fait ajournée et devrait affûter ses armes pour la prochaine session. Si cette candidate de Banfora doit dire à Dieu à cette session 2020, l’aventure continue pour cette autre candidate de Niangoloko dans la Cité du Santé, qui a accouché la veille de la composition et qui a pu se présenter le lendemain dans la salle de composition. Par ailleurs, une autre candidate de Banfora, également du jury II, a été obligée d’abandonner la composition dès le premier jour suite à une crise qu’elle a piquée. Cette fameuse crise est bien connue de plusieurs établissements secondaires du Burkina, dont les filles sont victimes.  A l’instar des autres régions, l’administration des épreuves du BEPC et du CEP ont bien débuté dans les Cascades. C’est depuis Banfora, capitale de la Cité du Paysan Noir que Stanislas Ouaro Ministre en charge de l’enseignement primaire et post-primaire a procédé au lancement officiel des épreuves de ces deux examens scolaires. Du reste, c’est à l’école Centre B de Banfora plus connue sous le nom de «Ecole fille », où le Ministre Ouaro lui-même a fréquenté, que les épreuves ont été lancées. Quant au BEPC, c’est depuis le lycée Fadoua Niambignan que Stanislas Ouaro a donné le top de départ avec bien sûr des mots d’encouragements à l’adresse des candidats.

                                                                                                                         Mamadou YE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.