Médias publics : Le ministre de la Communication échange avec les agents de Bobo-Dioulasso

Le ministre en charge de la communication, Rémis Fulgance Dandjinou a appelé les agents des médias publics à se mettre au travail afin d’occuper la place qui est la leur.

Le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou, a échangé, le vendredi 17 juillet 2020 à Bobo-Dioulasso, avec les agents de Sidwaya/Bobo et de la RTB2/Hauts-Bassins. Le passage au statut dérogatoire des médias publics, les futures échéances électorales, la réaffectation au ministère des agents des deux structures, étaient, entre autres, au cœur, des échanges.

Le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou, était le vendredi 17 juillet 2020 face aux agents de Sidwaya/Bobo et de la RTB2/Hauts-Bassins. Accompagné des directeurs généraux des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna et de la RTB, Pascal Yemboini Thiombiano, il a échangé avec ses agents des médias publics de la Cité de Sya.

La mise en œuvre du statut dérogatoire des médias publics, les futures échéances électorales, la réaffectation au ministère des agents de Sidwaya et de la RTB, étaient, entre autres, au cœur des échanges. Revenant sur les revendications du Synatic, le premier responsable de la communication a souligné que depuis son arrivée à la tête du département, les revendications ont été prises en compte. Pour lui, il n’y avait pas lieu d’aller en grève. Car, le ministère travaillait sur les points de revendications. Cependant, le ministre a reconnu que le mouvement des acteurs sociaux a eu des avantages. En effet, selon lui, sur la question de la société d’État, il y a eu des avancées « importantes » avec le statut dérogatoire à la comptabilité publique accordé aux Editions Sidwaya et à la RTB.

Un contrat-plan est en train d’être finalisé avec les deux maisons. Grâce à ce statut dérogatoire, les deux médias pourront désormais s’auto équiper plus « facilement sans une certaine lourdeur ». En outre, les salaires seront réajustés à hauteur de 20 %. Et cela a été acté dans la loi de finance rectificative qui vient d’être votée, a-t-il poursuivi. Également, le code vestimentaire a été relevé de 20.000 FCFA et l’ensemble de ces mesures seront effectives entre les mois de juillet ou août, foi de Rémis Fulgance Dandjinou.

Appel à se retrousser les manches

Les agents des médias publics présents à la rencontre ont apprécié la rencontre avec le ministre.

Avec ce basculement au statut dérogatoire, les deux structures devront travailler pour être plus productives et être une source de création de richesses. En ce qui concerne les agents réaffectés au ministère, le ministre a fait comprendre que son département travaille afin que le maximum d’agents reviennent mais en fonction des besoins des Editions Sidwaya et de la RTB. Mais, M. Djandjinou a précisé qu’il est impossible en termes de viabilité et de désir de ramener tous les agents. Pour lui, les agents réaffectés au ministère sont, avant tout, des fonctionnaires.

La question des élections présidentielle et législatives du 22 novembre prochain aussi a été évoquée au cours de cette rencontre. Pour une meilleure couverture médiatique de ces élections, les requêtes des Editions Sidwaya et de la RTB ont été prises en compte. Pour la campagne électorale à venir, les Edition Sidwaya devrait bénéficier d’environ 200 millions FCFA et d’environ un milliard FCFA pour la RTB. Pour la couverture médiatique lors de la campagne électorale à venir, Rémis Fulgance Djandjinou a exhorté les journalistes des médias publics, à rester professionnels dans le traitement de l’information. Il a appelé les journalistes à donner une information « saine et équilibrée » à la population. Avant de féliciter le personnel des deux médias pour le travail abattu malgré souvent le manque de moyens.

Le directeur général de la RTB, pour sa part, a appelé les agents à « retrousser les manches » et se mettre au travail afin de produire plus de recettes. Quant au premier responsable des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna, il a affirmé que le personnel doit travailler afin de ne pas être un contre-exemple. La démarche du ministre et de ses collaborateurs a été appréciée par les agents présents à la rencontre. Pour Lassina Boro, agent à Sidwaya/Bobo, le fait de le rencontrer est une bonne chose même si rien de spécial n’est sorti de cet échange.

« C’était juste pour donner l’information sur la mise en œuvre du statut dérogatoire dans les médias publics », a-t-il indiqué. Après les agents publics, le ministre a rencontré le lendemain, les patrons des médias privés de la région des Hauts-Bassins. Avec eux, il a été essentiellement question de la mise en œuvre du Fonds d’appui à la presse privée et les difficultés de ses médias locaux.

 

Boudayinga J-M THIENON
boudayinga1940@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.