Réouverture des frontières aériennes : Rendez-vous le 1er août prochain

Le Porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou a indiqué que des mesures ont été prises pour le bon déroulement du Baccalauréat.

L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu, le mercredi 22 juillet 2020 à Ouagadougou sous la conduite du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Plusieurs dossiers, dont le recrutement de 750 policiers et les mesures contre la COVID-19, ont été examinés.

Le gouvernement entend réussir l’organisation du Baccalauréat, session 2020, dont les épreuves écrites débuteront le 3 août prochain. Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga a, au cours du Conseil des ministres, tenu hier 22 juillet 2020 à Kosyam, expliqué les mesures prises pour la bonne tenue de l’examen. Le ministre de la Communication, des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a donné plus de détails sur l’organisation dudit examen, à la fin de l’hebdomadaire rencontre gouvernementale. Situation sanitaire et sécuritaire oblige, le porte-voix de l’exécutif a relevé que le ministère en charge de l’enseignement supérieur a pris les mesures nécessaires.

Il s’agit notamment du port obligatoire de cache-nez par les candidats et surveillants, du lavage des mains dans tous les centres et de la sécurisation des lieux de compositions. Le Porte-parole du gouvernement a aussi souligné que des dispositions adéquates ont été prises en cas de pluies pour rendre accessibles les différents sites d’examen. Il a, en outre, soutenu que 125 805 candidats, dont 72 519 garçons et 53 286 filles, iront à la recherche du premier diplôme universitaire. De l’avis de M. Dandjinou, le plus jeune candidat pour cette session a 15 ans et le plus âgé, 63 ans. Outre l’organisation du Bac, le Conseil des ministres a statué sur la situation de la maladie à coronavirus.

A ce propos, le ministre Dandjinou a indiqué que le Premier ministre prendra un décret pour la réouverture des frontières aériennes à compter du 1er août 2020. Ce décret précisera les conditions de cette réouverture et les obligations des passagers entrant et sortant du Burkina Faso. Le gouvernement a, au cours de ce conseil, pris un décret portant numérisation des paiements au Burkina Faso. Selon le porte-parole de l’exécutif, le décret vise à sécuriser les paiements et à lutter contre la fraude, à réduire les délais et à moderniser les moyens de paiement. Au titre du ministère de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, l’exécutif a retenu la date du 8 août prochain pour la tenue de la Journée mondiale de l’arbre, sous le thème : « Arbre, santé et résilience climatique ».

Des séances d’information et de sensibilisation sur le thème et une opération de plantation d’arbres sur des sites sécurisés dans 12 régions auront lieu. Par ailleurs, une plantation d’espèces médicinales sur un site protégé par le Dr Zéphirin Dakyo sera organisée, foi du ministre en charge de la communication. Il a, par ailleurs, signifié que 6 millions de plants ont été mis en terre sur une superficie de 65 ha en 2019. « L’évaluation indique que 70 à 80 % des plants ont survécu », a-t-il précisé. La rencontre a, en outre, été une occasion pour le gouvernement de marquer son accord pour le recrutement d’agents de police. « 50 officiers pour les concours professionnels et 700 sous-officiers au titre des concours directs seront recrutés cette année », a expliqué le ministre Dandjinou.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.