Intempéries au Burkina Faso : Le gouvernement entend prévenir les inondations.

 

Le premier ministre, Christophe Dabiré a rencontré l’ensemble des gouverneurs de région, les ministres en charge de la protection civiles et de la solidarité et de l’action sociale, le 21 juillet 2020 à Ouagadougou, pour discuter des questions sécuritaires, sanitaires et d’inondation au Burkina Faso.

Inondation, sécurité et mesures barrières contre la Covid, sont les sujets qui ont été abordés lors de la rencontre entre le premier ministre, Christophe Dabiré et l’ensemble des gouverneurs de région, les ministres en charge de la protection civiles et de la solidarité et de l’action social,  le 21 juillet 2020   à Ouagadougou.

Pour le premier point qui portait sur l’inondation, le premier ministre  a  instruit les membres du gouvernement à mener des actions de prévention  des intempéries, afin d’éviter les inondations qui menacent le Burkina Faso, selon une prévision internationale. A cet effet,  le ministre en charge  de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo a indiqué que les instructions ont été claires et interpellent tous les membres du gouvernement : «  Nous devons travailler à ce que les zones inondables ne soient pas habitées. Nous devons également disposer des moyens nécessaires pour proposer des solutions en cas de catastrophe », a précisé M. Sawadogo. Pour les zones déclarées inondables qui sont toujours habitées, il a précisé que  des décisions fermes ont été prises  pour déloger les habitants de ces zones afin d’éviter le pire.

 Par rapport à la lutte contre le covid 19, Christophe Dabiré a invité les membres du gouvernement à redoubler de vigilance en respectant les mesures sanitaires pour endiguer la pandémie du Coronavirus qui, selon lui, est toujours d’actualité.

S’agissant du volet sécuritaire au Burkina Faso le premier ministre  a notifié que les enfants vulnérables sont de plus en plus recrutés par des groupes armés comme futurs combattants. C’est pourquoi, il a  invité les gouverneurs à s’atteler pour réduire la mobilité des enfants, surtout que ceux –ci ont eu de très longues vacances à cause de la fermeture des écoles. Le Ministre de la Décentralisation, Siméon Sawadogo a affirmé à ce sujet, que les enfants vulnérables seront convoyés vers les services de la solidarité nationale où ils bénéficieront d’une bonne surveillance.

 

 

                                                                        Jean Philippe Sawadogo  

                                                                          Sawphil226@gmail.com

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.