Election à la présidence de la FBF Une finale Lazare Banssé-Amado Traoré

L’élection du président de la Fédération burkinabè de football (FBF) opposera le 22 août prochain à Bobo-Dioulasso, Lazare Banssé à Amado Traoré. C’est le verdict donné au cours d’une conférence de presse, le vendredi 24 juillet, au Centre technique national à Ouagadougou, par la commission électorale qui a validé les dossiers des deux prétendants au perchoir de la faîtière du football burkinabè. Trois candidats ont été recalés.

Le verdict est tombé vendredi dernier quant à liste des candidats en course pour l’élection à la présidence de la FBF. L’on aura droit à un un face-à-face Lazare Banssé – Amado Traoré. Un duel auquel on s’attendait. Après examen des dossiers en plénière ce vendredi 24 juillet au Centre technique national qui abrite le siège de la FBF, la Commission électorale présidée par l’ancien président de la FBF, Zambendé Théodore Sawadogo, a déclaré recevables les candidatures de Lazare Banssé et de Amado Traoré. L’audience de validation des dossiers s’est déroulée devant les 5 postulants ou leur représentant.

Trois candidats recalés

Mory Sanou, Abdoul Karim Baguian dit « Lota » et Bertrand Kaboré sont les trois candidats qui ont été recalés. Selon le président de la commission électorale, ils n’ont pas respecté les dispositions du code électoral (absence de pièces exigées ou pièces non conformes pour la candidature). Pour Bertrand Kaboré, il a été constaté dans son dossier, « l’absence de lettres de parrainage des Ligues régionales, des clubs de D1, du club de D2, de même qu’un certificat de résidence, le candidat ayant produit une quittance de paiement de la taxe avec un avis d’imposition ».
Chez Mory Sanou, il n’existait pas de lettres de parrainage des Ligues régionales, des clubs de D1, des clubs de D2, des clubs de D3. Le 3e candidat Abdoul Karim Baguian dit « Lota » n’a pas, selon le président Zambendé Sawadogo, fourni les lettres de parrainage des Ligues régionales, des clubs de D1, des club de D2. A cela s’ajoute la non-conformité de sa Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) parce qu’il a livré une copie non légalisée. Tous ces résultats ont été signifiés aux candidats par voie d’huissier selon le président de la Commission électorale. Les candidats ont 72 heures pour exercer un recours s’ils ne sont pas d’accord sur le rejet de leur candidature. Selon Zambendé Théodore Sawadogo, à l’entame de l’audience, les représentants des candidats Baguian Abdoul Karim et Bertrand Kaboré n’ont pas souhaité assister à la séance et ont quitté la salle.
« C’est leur droit », a-t-il ajouté. Il ressort également qu’aucun des trois candidats à la candidature de la présidence de la FBF n’a déposé son dossier avec une quittance du versement des 2 millions exigés.

Comment la Commission électorale a travaillé ?

Mise en place par l’Assemblée générale du 8 août 2019, la Commission électorale (CE) s’est tout de suite mise au travail en posant deux actes à savoir, l’élection en son sein du bureau, notamment un président (Zambendé Théodore Sawadogo, un vice-président (le magistrat Patrick Christian Léonard Kaboré) et un rapporteur (le magistrat Walé Gontran Somé). Elle a aussi élaboré un programme de travail jusqu’à l’élection du nouveau président de la FBF.
La commission compte en son sein deux membres. Il s’agit de Amédée Ouédraogo (magistrat) et Emmanuel Zida (greffier).
Pour ce qui est du 2e acte, la CE est allée à la rencontre de l’électorat de la FBF à travers le regroupement des Ligues dans quatre sites que sont Bobo-Dioulasso,Tenkodogo, Ziniaré et Ouagadougou. L’objectif, selon Zambendé Théodore Sawadogo, a été de revisiter toutes les dispositions du code électoral avec les électeurs pour une bonne lecture de son contenu afin de conduire les élections de façon transparente et équitable. Les rencontres ont également permis d’élaborer un chronogramme d’activités relatif à la procédure pour les élections. La réception des dossiers de candidature s’est donc déroulée du 13 au 24 juillet avec le verdict de la validation. 5 dossiers avaient été reçus par la CE et deux candidatures ont été validées. « La CE remercie l’ensemble du corps électoral. Nous leur avons signifié les résultats de cet examen par voie d’huissier. Toutefois s’ils ne sont pas d’accord avec ces résultats, il leur est loisible d’exercer les recours auprès des instances compétentes », a mentionné le président Zambendé. La liste des candidatures validées sera publiée le lundi 27 juillet 2020. La campagne pour l’élection s’ouvre le 7 août prochain et se referme le 20 août. C’est le 22 août 2020 que l’élection du président de la FBF se déroulera à Bobo-Dioulasso. Le nouveau président élu succèdera au président sortant, Sita Sangaré, pour un mandat de 4 ans.

Adama SALAMBERE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.