Le Premier ministre aux forces vives des Banwa

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a échangé avec les forces vives des Banwa, le jeudi 23 juillet 2020 à Solenzo.

Après le Centre-Est, le Sud-Ouest et les Cascades, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré a entamé une tournée dans la région de la Boucle du Mouhoun. Pour le début de son périple dans le « grenier du Burkina », il s’est rendu, le jeudi 23 juillet 2020, à Solenzo où il s’est entretenu avec les populations. Aux dires du chef du gouvernement, cette tournée fait suite à une série d’actions engagées depuis le début de l’année 2020 qui consiste à faire le tour des régions afin de s’enquérir des préoccupations des populations. Pendant plus de trois heures d’horloge, le chef du gouvernement a eu un entretien direct avec les populations qui n’ont pas hésité à lui faire part des obstacles au développement de leur province. Ceux-ci vont de la vétusté des voies d’accès en passant par le manque d’infrastructures scolaires et administratives. « C’est avec un grand plaisir que je me suis retrouvé à Solenzo pour échanger avec les forces vives de la région. Les populations des Banwa ont le sentiment d’être délaissées au regard de l’inaccessibilité de leur province. Par cette visite, nous voulons que ce sentiment s’estompe le plus rapidement possible », a indiqué le Premier ministre. Par ailleurs, la question du terrorisme s’est invitée aux échanges en ce sens que la province se trouve dans l’œil du cyclone des groupes armés.

Réussir le processus électoral

Pour Christophe Joseph Marie Dabiré, il est important que le gouvernement renforce le dispositif de maillage sécuritaire dans la province et dans toute la région. « Nous sommes en train de déployer nos ressources de sorte à apporter des réponses appropriées aux préoccupations sécuritaires de nos populations », a-t-il laissé entendre. La question des élections n’a pas été occultée à cette rencontre avec les forces vives à Solenzo. « Se faire enrôler et aller voter est un engagement citoyen non pas pour accompagner tel ou tel individu mais surtout pour montrer la volonté de l’ensemble des Burkinabè à contribuer à la construction d’un Etat de droit», a-t-il dit. Christophe Joseph Marie Dabiré a par ailleurs rassuré les habitants des Banwa que leurs préoccupations seront transmises à qui de droit afin que des solutions idoines soient trouvées. « Nous sommes en train de travailler. Le développement est un processus qui est dynamique. Tous les efforts pour désenclaver la province seront poursuivis malgré les difficultés que nous connaissons. Nous veillerons à ce que le désenclavement devienne une réalité le plus rapidement possible », a-t-il promis. Après Solenzo, le Premier ministre a mis le cap sur Dédougou où il a rendu une visite de courtoisie au chef de canton. Et ce, en vue de recevoir ses bénédictions pour la réussite de cette tournée dans la région. Le chef de canton a rassuré le Premier ministre et l’ensemble du gouvernement de sa disponibilité à accompagner et soutenir les efforts déployés afin de développer la localité. Il a, par ailleurs, demandé au gouvernement de travailler à trouver des solutions aux problèmes majeurs de la localité qui se résument à des conflits fonciers et des problèmes de sécurité. « Ce sont ces deux éléments qui menacent la paix et la stabilité dans la région. Et si la Boucle du Mouhoun cède, ce n’est pas évident que ça aille pour le reste du Burkina », a prévenu l’autorité coutumière. Et le chef du gouvernement de rassurer que ces deux préoccupations sont prises en compte dans les réflexions du gouvernement. Il a promis que l’exécutif va, dans sa recherche de solutions, tenir compte de la nécessité de la préservation de la paix sociale. Il a, par ailleurs, engagé les responsables coutumiers à s’impliquer eux aussi dans la quête de solutions car la réponse à ces questions ne viendra pas seulement du gouvernement mais aussi des acteurs locaux.

Nadège YAMEOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.