«Les animaux se repaissent, l’homme mange, l’homme d’esprit seul sait manger» (Brillat-Savarin: la physiologie du goût.

«Les animaux se repaissent, l’homme mange, l’homme d’esprit seul sait manger» (Brillat-Savarin: la physiologie du goût.
«Il faut savoir quitter la table». (C. AZNAVOUR)
Comme une métaphore filée, après notre chronique sur la nourriture, reconnaissons que la gastronomie préoccupe tous les âges ! Voici quelques décennies, une commission d’examen de dossiers pour des formations à l’étranger fut fort embarrassée par une demande pour « mangement en saisonnia »! Le 1Ministère d’origine a pu tirer d’embarras la commission avec « management en Arizona». Ah Notre belle langue qui aurait pu avoir « mangement » à côté de manducation! On a heureusement aujourd’hui des machines capables de rejeter les mots «intrus» !
Aux rencontres internationales et entre chefs d’Etat, il y a toujours (souvent?) les diners et autres festins avec les petits plats dans les grands et toutes les bonnes «choses» qui réjouissent la bouche, la gorge et le reste, sans oublier l’incontournable champagne! Tout cela constitue assurément des facilitateurs des programmes des rencontres ! Nombreux sommes-nous ici, qui regrettâmes l’émission télé «bien manger, mieux vivre!» Black so Man a chanté l « dans la vie, il y a des choses qu’il ne faut pas négliger !»

Mounir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.