Gratuité de l’électricité : La mesure effective à Saponé

Le directeur général de l’ABER, Ismaël Nacoulma : « Plus de 90% des clients n’ont pas payé de facture pendant les mois concernés par la mesure ».

La Fédération des sociétés coopératives d’électricité du Burkina (FESCOOPEL/B), en compagnie de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER), a effectué une visite terrain le samedi 25 juillet 2020 à Saponé, dans la région du Centre-Sud. Elle s’est rassurée de l’effectivité de la gratuité de l’électricité, une des mesures sociales prises par le chef de l’Etat dans le cadre de la lutte contre la COVID-19.

Seydou Congo et Florence Yalpougdou sont des bénéficiaires des mesures de gratuité de l’électricité décidées par le président du Faso, pour faire face aux conséquences de la COVID-19. Ces habitants de Saponé, localité située à une quarantaine de kilomètres de Ouagadougou, n’ont pas dissimulé leur joie.

Ils ont confié que l’argent qui devrait servir à payer les factures d’électricité durant ces trois mois a servi à couvrir d’autres besoins de leurs familles. Une autre habitante qui a apprécié cette initiative a avoué que la mesure a contribué à la réussite de ses enfants aux examens.

« Avant la gratuité, les enfants ne pouvaient pas étudier jusqu’à une certaine heure, parce que nous les obligions à éteindre la lumière, de peur que la facture ne soit trop élevée. Grâce à cette mesure, les résultats ont été satisfaisants cette année », a-t-elle déclaré.

Pour constater l’opérationnalisation de cette mesure, la Fédération des sociétés coopératives d’électricité du Burkina (FESCOOPEL/B) et l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER) ont échangé avec les clients de ladite localité, le samedi 25 juillet 2020. Le président de la FESCOOPEL/B, Harouna Sandwidi, a souligné que l’électricité est un puissant outil de développement et les coopératives d’électricité offrent aux populations, une précieuse matière pour leur bien-être économique et social.

« La FESCOOPEL/B a pour rôle l’accompagnement technique, le suivi au quotidien de ses membres, afin d’atteindre l’objectif visé, qui est la viabilité technico économique de ses structures », a-t-il expliqué. Le directeur général de l’ABER, Ismaël Nacoulma, a pour sa part indiqué que de nos jours, plus de 30% des clients ruraux dépendent des FESCOOPEL/B à travers les coopératives d’électricité (COOPEL), organisées pour donner aux populations tous les avantages financiers liés à ces mesures sociales.

Selon lui, le taux d’électrification rural au Burkina Faso qui était de 3% dans les années antérieures est passé aujourd’hui à 21%, alors que l’engagement du gouvernement était d’atteindre un taux de 19% d’ici à fin 2020. « Nous sommes au-delà des objectifs fixés, mais la demande est encore forte sur le terrain. Si 21% de la population ont accès à l’énergie, cela veut dire qu’il y a 79% qui n’en ont pas et c’est le ‘’challenge’’ que nous relevons au quotidien », a-t-il précisé.

Possibilité d’allègement des factures

Pour le président de la FESCOOPEL/B, Harouna Sandwidi, une des options de la stratégie d’électrification du Burkina Faso, est de passer par l’électrification rurale.

Les bénéficiaires ont souhaité que cette mesure de gratuité soit prolongée, car à les entendre, la relance économique n’est pas totalement effective. L’autre doléance est la réduction des montants des factures. M. Nacoulma les a rassurées, qu’elles seront étudiées, afin de trouver des solutions idoines. Il a noté qu’à Saponé, 20 lampadaires sont en train d’être implantées sur l’aire du marché, en vue de booster le développement socio-économique. « Dans cette localité, il y a d’abord l’extension du réseau pour permettre à bon nombre de personnes de disposer de l’électricité.

Ensuite, nous allons voir dans quelle mesure avec la COVID-19, le gouvernement pourrait contribuer à l’allègement des factures, surtout pour la population rurale en cette période hivernale», a-t-il souligné. Il a fait savoir que si la population elle-même peut disposer d’un poteau d’éclairage, l’agence en ajoutera quatre autres. Le maire de la commune de Saponé, Abdoulaye Compaoré, qui s’est réjoui de la mesure de la gratuité de l’électricité et de la promesse faite par le directeur général, M. Nacoulma, a noté que des dispositions seront prises avec l’ABER, pour que ce vœu se concrétise.

Par ailleurs, il est prévu le lancement prochain du système à prépaiement, avec le déploiement de 25 compteurs intelligents. La localité est également bénéficiaire d’un projet-pilote de réhabilitation et de renforcement des lignes. Ce projet touchera, de l’avis du directeur général de l’ABER, seulement 10 localités dont fait partie Saponé, avec l’implantation de 200 poteaux d’ici à fin 2020.

Afsétou SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.