Economie numérique : Les signaux au vert, malgré la COVID-19 et l’insécurité

Des infrastructures G-Cloud en cours de réalisation.

Le Ministère du Développement de l’Economie numérique et des Postes (MDENP) a organisé la première session ordinaire de 2020 du Comité de revue du programme budgétaire «Développement d’infrastructures de communications électroniques», le mercredi 29 juillet 2020 à Ouagadougou.

Les indicateurs de croissance de l’exécution des projets sont positifs, selon les acteurs du Ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes (MDENP). Réunis en session ordinaire du comité de revue du programme budgétaire «Développement d’infrastructures de communications électroniques », le mercredi 29 juillet dernier à Ouagadougou, les cadres du ministère se sont penchés sur les acquis de l’année en cours.

A cette occasion, le président dudit comité, par ailleurs Secrétaire général (SG) du ministère en charge de l’économie numérique, Kisito Traoré, a indiqué qu’en 2019, le cadre budgétaire du département a été réorganisé et consacré dans la loi de finances 2020. Une réforme qui, selon lui, a conduit à la suppression du programme budgétaire « Télécom/TIC » et à la répartition des projets en deux nouveaux programmes budgétaires que sont : « Développement d’infrastructures de communications électroniques» et « Ecosystème et transformation numériques ».

Ainsi, les travaux de la session ont permis l’examen des états financiers des projets au 31 décembre 2019, l’état d’avancement des projets, l’adoption des plans d’exécution révisés des projets pour le reste de l’année 2020, l’état de mise en œuvre des recommandations.

Les acteurs se sont congratulés pour les efforts fournis en vue de maintenir le cap.

Dans un contexte marqué par la pandémie de la COVID-19 et l’insécurisé dans des régions du pays, les acteurs ont affirmé que les mesures prises pour lutter contre la propagation de cette pandémie et la crise sécuritaire ont entraîné un ralentissement des activités.

« Les résultats de la mise en œuvre des projets, pour le compte du premier semestre de l’année 2020, examinés au cours de la présente session, portaient nécessairement les marques de ces réalités du terrain », a fait savoir le SG. Tout compte fait, à la date du 30 juin 2020, le responsable du programme budgétaire, Saidou Yanogo, a précisé que les performances enregistrées dans le cadre de la mise en œuvre des projets comme le Backbone national des télécommunications (taux d’exécution physique 54,84%), le programme de renforcement des infrastructures de communication en Afrique de l’Ouest (40,77% de taux d’exécution physique) sont reluisantes.

Il dit noter également des avancées dans le projet de mise en place d’une infrastructure cloud au profit de l’administration, des entreprises et des citoyens (G-Cloud) avec un taux d’exécution physique de 72,13%, ainsi que le projet de renforcement et d’extension du Réseau informatique national de l’administration (RESINA) et le projet d’appui au développement des technologies de l’information et de la communication au Burkina Faso avec un taux d’exécution physique de 40,83%.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.