Vie des partis Le MPP/Kourwwéogo exige la démission de certains membres

La section provinciale du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), a animé une conférence de presse, le samedi 1er août 2020, à Boussé, chef-lieu de la province du Kourwéogo, pour exiger la démission de certains membres du parti.

 De par leurs agissements contre l’union au sein du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), dans la province du Kourwéogo, certains militants doivent quitter les rangs du parti. Telle est la position que la section provinciale du MPP a exprimé, le samedi 1er août 2020, à Boussé, au cours d’une conférence de presse. Selon le secrétaire général de la section provincial du MPP, Pascal Zabda, le parti traverse une situation qui n’est pas « reluisante » dans la province. « Le dimanche 19 juillet dernier, nous avons convié tous nos militants, sympathisants, membres du bureau politique national et bureau exécutif national (…) à une assemblée générale de clarification, de réconciliation et d’union sacrée, dans le but d’aborder les échéances électorales dans la cohésion », a-t-il déclaré. A l’occasion, a-t-il dit, certains de leurs camarades ont brillé par leur absence, notamment le député Raphael Kouama qui, depuis plus de deux ans, a tourné dos au parti avec d’autres membres. « Nous avons estimé que dans cette situation, surtout en période électorale, pour ne pas semer la confusion au sein de nos militants, il est impératif que ces camarades prennent la mesure de leurs attitudes et aient le courage de démissionner officiellement de notre parti », a martelé le conférencier Pascal Zabada. A l’entendre, le député Kouama est à l’origine de la fronde contre le MPP.  Qu’est-ce que les camarades incriminés ont fait de contrevenant ? « Nos camarades ne participent plus aux activités du parti. Ils ont même créé un parti dénommé Rassemblement patriotique pour l’Intégrité (RPI) », a répondu M. Zabda. Avez-vous approchez vos camarades dissidents ? « Bien sûr que cela a été fait. Mais le camarade Raphael Kouama boude les activités du parti dans la province », a-t-il répliqué.

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.