Secteur des infrastructures en 2020 : « D’importants » défis à relever

La première session ordinaire de l’année 2020 du Cadre sectoriel de dialogue « Infrastructures de transport, de communication et de l’habitat » (CSD-ITCH) a eu lieu, le vendredi 7 août 2020 à Ouagadougou.

Les acteurs du Cadre sectoriel de dialogue « Infrastructures de transport, de communication et de l’habitat » (CSD-ITCH) ont dressé un bilan à mi-parcours « satisfaisant » de leurs réalisations et ont formulé des recommandations en vue de la finalisation du nouveau Référentiel national du développement (RND) 2021-2025.

C’était à l’issue de la première session ordinaire de l’année du CSD-ITCH tenue, le vendredi 7 août 2020 à Ouagadougou, en présence du président du CSD-ITCH, et par ailleurs, ministre des Infrastructures, Eric Bougouma. « Notre CSD est un organe d’animation du dispositif de suivi-évaluation de la mise en œuvre du PNDES à travers la politique de notre secteur de planification. Ce cadre nous donne l’opportunité d’échanger sur les progrès réalisés, les bonnes pratiques, les contraintes rencontrées et de proposer des solutions », a souligné le ministre Bougouma. Au regard du niveau de réalisation des extrants (produits), nous notons, s’est-il réjoui, pour la première moitié de l’année 2020, un bilan plutôt satisfaisant. Selon lui, 28 produits sur 39 programmés ont connu un démarrage effectif avec des résultats encourageants. Car, seuls 7 produits, a-t-il précisé, ont un niveau d’exécution en-deçà de la cible prise à mi-parcours. Il a cité, de ce fait, la mise en service de la station de diffusion de Sebba dans le cadre la couverture du pays par la Télévision numérique terrestre ( TNT); l’adoption de schémas directeurs d’aménagement urbain de 10 villes; l’aménagement de 99,6 km de voiries, dont 64,15 bitumés; la construction de plus de 385 logements sociaux dans les villes telles Zorgho, Ouahigouya et Bobo- Dioulasso; l’achèvement des travaux de bitumage des routes de Manga-Zabré, Didyr-Toma-Tougan, la voie d’accès au musée de Manéga, l’aménagement de 104, 58 km de pistes rurales et la réalisation des études de l’interconnexion ferroviaire entre le Burkina et le Ghana, « phase d’achèvement ».

Des défis à relever

Dans le secteur de la télécommunication, le ministre a évoqué le déploiement de 681 km de fibre optique, l’interconnexion de 4 nouvelles provinces et la délivrance de 32 avis de faisabilité. En termes d’acquis, le CSD, a-t-il mentionné, a tenu tous ces rendez-vous depuis le début de l’année. Aussi « une session du groupe thématique « Développement des infrastructures de transport » a eu lieu sous le thème « Impact du contexte sécuritaire sur les réalisations des infrastructures de transport » à l’issue de laquelle des recommandations fortes ont été formulées », a ajouté M. Bougouma. La performance à mi-parcours 2020, a-t-il déploré, a été affectée, entre autres, par la persistance du contexte sécuritaire et la survenue de la maladie à coronavirus. A son avis, les défis à relever sont encore « importants ».

Tout en invitant les acteurs du CSD-ITCH à plus d’abnégation pour l’atteinte des objectifs, il a salué les efforts des ministères membres du CSD-ITCH dans la réalisation des projets infrastructurels qui, à l’écouter, s’inscrivent dans l’atteinte des objectifs du Plan national de développement économique et social (PNDES) 2015-2020). Il a relevé que ce projet a mis l’accent sur trois secteurs majeurs que sont les logements sociaux, les infrastructures routières, et les édifices dans le département de la télécommunication. Le ministre a ajouté que cette rencontre, en plus de faire le bilan à mi-parcours des activités menées, permettra aux acteurs du cadre sectoriel de dialogue des infrastructures, transports et communication de formuler des recommandations dans l’élaboration du nouveau RND 2021-2025. « Chaque CSD ici présent doit faire une analyse objective du projet de rapport de performances qui sera issue de nos consultations sectorielles afin de trouver ensemble des solutions idoines pour l’atteinte des objectifs de notre secteur », a déclaré le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma.

W. Aubin NANA
Jean Christophe
OUEDRAOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.