Reboisement au Centre-Est : 1250 plants mis en terre sur les berges du barrage de Bagré

La Direction régionale de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Centre-Est (DREEVCC-CES), a organisé, le samedi 8 août 2020 à Bagré, la deuxième édition de la Journée nationale de l’arbre (JNA 2020), sous le thème «Arbre, santé et résilience climatique».

C’est le site sécurisé des berges du barrage de Bagré, qui a abrité la deuxième édition de la Journée nationale de l’arbre (JNA 2020), sous la supervision de la Direction régionale de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Centre-Est (DREEVCC-CES) et sous le thème : «Arbre, santé et résilience climatique». Parrainée par le directeur général de Bagré Pôle, Joseph Martin Kaboré, représenté par le secrétaire général de Bagré Pôle, la cérémonie de lancement de l’opération de plantation d’arbres a été présidée par le gouverneur de la région du Centre-Est, Antoine Ouédraogo. 1250 arbres composés de sept espèces ont été mis en terre, sur une superficie de plus de deux hectares sur les berges du barrage de Bagré. L’objectif de cette journée, a précisé le gouverneur Antoine Ouédraogo, est de sauvegarder l’environnement à travers la protection du couvert végétal. Il a félicité la population pour cette mobilisation et a souhaité son adhésion pour que cette 2e édition de la JNA connaisse un succès, car, à l’édition passée, le taux de survie des arbres plantés dans la région était de 75,01%.

Antoine Ouédraogo a, pour ce faire, pris l’engagement avec les responsables de Bagré pôle pour la réussite de cette campagne de reboisement afin d’assurer une meilleure protection de ces arbres à l’heure du bilan. Il a, pour ce faire, instruit les hauts- commissaires pour que chacun, dans sa circonscription, sensibilise la population pour que cette 2e édition de la JNA soit un succès. Le Directeur régional de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique (DREEVCC) du Centre-Est, le colonel des Eaux et forêts, Boukaré Ilboudo, a justifié le choix des berges du barrage de Bagré qui est un site sécurisé.

Il répond au mot d’ordre qui veut que les arbres plantés soient bien entretenus et protégés. Boukaré Ilboudo a, en outre, procédé à une démonstration de la technique de plantation avant que les autorités et les corps constitués qui ont fait le déplacement de Bagré n’emboîtent le pas. Puis il a exhorté les populations à planter utile, mais surtout à veiller sur l’entretien des arbres afin d’atteindre au moins un taux de survie de 85%.

Bougnan NAON
naon_2012@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.