Lutte contre le banditisme: Quatre présumés malfrats aux arrêts

Le service régional de la police judiciaire de Ouagadougou a, au cours d’un point de presse, le mardi 18 août 2020, présenté des délinquants opérant dans la capitale burkinabè.

Le Service régional de la police judiciaire (SRPJ) de Ouagadougou ne cesse de traquer les individus qui troublent le sommeil des citoyens. Une fois de plus, il a mis fin aux activités d’un réseau de présumés délinquants spécialisés dans les actes de grand banditisme dans la ville de Ouagadougou. Ce réseau a été présenté aux médias, lors d’un point de presse, le mardi 18 août 2020, par le commissaire principal de la SRPJ, Sayibou Galbané. En effet, « c’est à la suite de plusieurs plaintes portées par des victimes d’attaques à main armée, que le SRPJ du Centre a ouvert une enquête ayant abouti au démantèlement d’un réseau de délinquants spécialisés dans les agressions à main armée et les cambriolages de domiciles, boutiques et autres lieux de commerces… », a déclaré le commissaire Sayibou Galbané. Ce groupe est composé de Z.R.F. Alias Rudeboy (repris de justice) né en 1982,
mécanicien, domicilié au quartier Ouidtenga/Rayongo de Ouagadougou, W.A.A. né en 1990, soudeur, domicilié à Kouba/Koubri, également repris de justice. O.S., né en 1990, chauffeur, domicilié à Karpala et O.H., né en 1990, manœuvre résidant au quartier Bonheur-ville de Ouagadougou. Aux dires des conférenciers, le réseau a été formé en 2019 dans le quartier Karpala et dirigé par le nommé Z.R.F alias Rudeboy. Comme mode opératoire, les membres du réseau s’introduisaient nuitamment dans les domiciles à la recherche de postes téléviseurs, téléphones et ordinateurs portables, numéraires et tout autre bien de valeur, ont-ils souligné. Les investigations menées par le SRPJ sur les activités du réseau ont permis au commissaire Galbané et ses hommes de découvrir, entre autres, des dizaines de véhicules volés, des dizaines de domiciles cambriolés. Quatre pistolets automatiques de calibre 7,65mn, un de calibre 9 mn, 17 vélomoteurs, un tricycle, un registre de livraison d’un magasin de vélomoteur et bien d’autres matériaux ont été saisis des mains des malfrats. « Je me suis réveillé un matin, j’ai constaté que les vitres de mon véhicule sont cassés et ils sont partis avec mon sac où se trouvait mon arme et d’autres matériels », a expliqué, René Dondassé, qui a dit avoir plusieurs fois été victimes de vols. « Ceux qui ont été arrêtés, sont des jeunes que je connais. J’ai plusieurs fois été victime de braquage à domicile. Je félicite l’effort que fournit quotidiennement la police nationale », a renchéri M. Dondassé. « A l’issue de la conférence, les personnes interpellées seront immédiatement présentées au parquet, pour les suites judiciaires. C’est le lieu pour nous d’en appeler une fois de plus à la collaboration de tous pour endiguer l’insécurité dans la ville de Ouagadougou », a dit le commissaire. Tout en réitérant leur disponibilité à contribuer à la sécurité des populations, la police a invité, une fois de plus ces dernières à jouer la carte de la prudence, surtout en cette période hivernale. La police a également demandé aux citoyens d’éviter les déplacements nocturnes et les zones à risques comme les espaces vides et les endroits non éclairés. « Ces bandits n’ont peur de rien. Donc prudence et vigilance », a recommandé le commissaire Sayibou Galbané.

SIDGOMDE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.