Compétitions sur la relève sportive : Gaoua remporte le trophée en football et handball

En inscrivant le 3e but, l’EFORS de Gaoua a facilement défait le Centre d’animation sportive.

Huit centres de formation, quatre en football et quatre en handball, ont pris part, du 2 au 15 août 2020 à Ouagadougou, à une compétition sur la relève sportive. Les finales disputées, le 15 août dernier ont été toutes remportées, dans les deux disciplines, par l’Ecole de formation de la relève sportive de Gaoua.

L’Ecole de formation de la relève sportive (EFORS) de Gaoua s’illustre de la plus belle manière, quelques mois seulement après sa création. Les jeunes venus de la cité du Bafudji ont brillamment remporté la compétition sur la relève sportive, en football et handball, organisée, du 2 au 15 août 2020, à Ouagadougou. Au cours des finales disputées, le 15 août dernier, en handball, l’EFORS de Gaoua à étrillé Shalom par le score sans appel de 22 à 8. Dans l’après-midi, les jeunes footballeurs du Sud-Ouest ont dominé (4-2) le Centre d’animation sportive (CAS). Huit centres de formation ont pris part au tournoi. Le ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou, s’est félicité de la victoire et des progrès des jeunes de l’EFORS.

« Ces rencontres ont laissé voir un niveau assez satisfaisant. Nous avons vu des gestes techniques. Nous n’avons pas imaginé qu’en seulement quelques mois, les enfants pouvaient assimiler des aptitudes à ce sport. Au football nous avons vu une partie enrichissante. Les enfants ont développé des gestes techniques, toute chose qui montre que, non seulement ils ont adhéré au projet, mais également les encadreurs sont à la hauteur », a-t-il indiqué. Les deux semaines de compétition, a assuré Daouda Azoupiou, ont permis aux jeunes d’avoir de la compétition et à leurs entraîneurs de renforcer leur capacité auprès des directeurs techniques nationaux.

L’EFORS de Gaoua est une école-pilote de la politique de relève sportive du gouvernement du Burkina Faso. Les treize régions du pays ont identifié chacune deux disciplines constituant les centres d’intérêt de leur population. « Les deux disciplines choisies seront développées pour en faire des centres de formation dans le but de faire de nos régions des poules de développement des sports et des loisirs », a précisé le ministre Azoupiou. A la mi-temps de la finale en football, le ministère des Sports et des Loisirs a remis aux treize régions du Burkina, du matériel sportif en fonction de la discipline choisie. La région du Centre-Est a, par exemple, grâce à son choix pour le cyclisme et le football, reçu un lot de vélos et des ballons ainsi que du matériel de foot.

L’ensemble des régions a également reçu du matériel composé de tapis, de cordes à sauter, de bâtons… « Ce matériel facilitera la pratique du sport pour tous vers des objectifs importants pour nos populations », a justifié le ministre des Sports et des Loisirs. Il a salué l’implication des gouverneurs de régions, des présidents de conseils régionaux, des maires…dans la politique de la relève sportive.

Cependant, il a invité les régions qui sont en train de mettre en place leurs écoles, à le faire dans des délais acceptables, afin que l’an prochain son département puisse organiser une compétition inter-régions avec pour objectif de montrer que le Burkina Faso est un pays de sport. « C’est à ce titre que nous pourrons conduire les enfants depuis le bas âge en leur inculquant des aptitudes, des valeurs vers un sport de haut niveau afin que nous puissions disposer de grands sportifs capables de défendre les couleurs de notre pays », a conclu Daouda Azoupiou.

Sié Simplice HIEN

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.