Communication digitale et de crise: des professionnels des médias outillés

La secrétaire générale du ministère de la Communication et des Relations avec le parlement, Hortense Zida, a présidé, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation des journalistes du Centre-Est, les 11 et 12 août 2020 à Tenkodogo.

Dans son rôle d’accompagner les médias du Centre-Est dans divers processus permettant d’accroître leurs performances et de les adapter à des environnements de plus en plus évolutifs et exigeants, mais surtout dans un paysage médiatique pluriel, la mission de la Direction régionale de la communication et des relations avec le parlement du Centre-Est (DRCRP-CES), est d’autant plus importante que le Burkina en cette année, fait face à des défis tels : la sécurité avec son corollaire de déplacements internes des populations, les conflits intercommunautaires, la cohésion sociale et le vivre-ensemble, la maladie à coronavirus dont les conséquences se ressentent dans toutes les sphères d’activités et aux élections couplées de présidentielle et législatives, etc. L’objectif global est de contribuer au renforcement des médias pour la collecte et le traitement de l’information en mettant l’accent sur la pratique de la communication digitale et la communication de crise. Il vise aussi à permettre aux participants de s’outiller davantage, et surtout de s’approprier les outils de la communication digitale et de crise. C’est dans ce contexte que la DRCRP-CES a initié cette formation afin d’apporter un appui aux journalistes pour favoriser un traitement plus professionnel de l’information pour permettre aux journalistes d’accomplir avec plus d’efficacité leur métier. Les deux jours de formation ont permis aux professionnels des médias du Centre-Est, d’acquérir des connaissances théoriques et pratiques sur la communication digitale et de crise. De l’avis de la Secrétaire générale du Ministère de la communication et des relations avec le parlement (MCRP), Hortense Zida, la communication se positionne aujourd’hui comme un outil de progrès social et indispensable dans un monde en proie à de profondes mutations socio-politique et économique, favorisées par l’avènement des Technologies de l’information et de la communication (TIC).
«Aussi, la communication qui occupe une place très importante dans la gestion des crises, devient de plus en plus complexe avec l’apparition des nouveaux médias et de nouvelles plateformes d’échanges», a ajouté la SG Zida. La thématique de cet atelier retenue est :
« Communication digitale et communication de crise ».
« Il convient pour ce faire, de travailler au renforcement des capacités des acteurs des médias pour éviter tout manquement dans le traitement de l’information », a conclu Mme Zida.
Le formateur, Victorien Sawadogo, a salué l’initiative de la DRCRP-CES d’organiser ce cadre de partage mutuel, enrichissant et de renforcement des capacités des professionnels de médias et surtout de l’assiduité et de la participation à travers les échanges interactifs des participants.
« Cette formation, qui était très attendue nous, a permis de renforcer nos capacités de collecte et de traitement de l’information », a laissé entendre l’abbé Laurent Nadembèga, un des participants. Bienvenu Apiou, un autre participant, s’est réjoui de la qualité de la formation qui a été d’un apport considérable pour lui.
« J’ai appris beaucoup de choses notamment la gestion de la communication digitale et celle de crise. Mais, le plus important pour moi, c’était l’interactivité entre le formateur et les participants », a indiqué M. Apiou.

Bougnan NAON
Noufou SAWADOGO
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.