Médias et élections: des journalistes renforcent leurs compétences

En prélude aux élections couplées de novembre 2020, le Centre national de presse Norbert-Zongo (CNP-NZ) a organisé, les 15 et 16 août 2020 à Tenkodogo, une formation au profit des journalistes sur le thème : «Médias et élections».

Les élections présidentielle et législatives approchent à grands pas. Cependant, des défis à relever demeurent pour une meilleure organisation des élections couplées présidentielle et législatives de 2020 et les municipales de 2021. C’est dans ce contexte qu’à trois mois du scrutin, le Centre national de presse Norbert-Zongo (CNP/NZ) organise une série de formations dont le but est de renforcer les capacités des journalistes sur le thème : «Médias et élections». Elles visent à éviter tout manquement dans les traitements de l’information et dans le respect strict des règles d’éthique et de déontologie lors de ces échéances électorales. L’objectif global de cette session de formation vise à renforcer les compétences des hommes et femmes des médias afin de leur permettre d’assurer une bonne couverture des échéances électorales à venir, notamment les élections couplées présidentielle et législatives de 2020 et les municipales de 2021. Il s’est agi aussi d’expliquer à la vingtaine de journalistes venus des régions de l’Est, du Centre-Est, du Centre-Sud et du Plateau central, le processus électoral et le mode de scrutin, le rôle de la société civile et des observateurs durant les élections, de mettre à niveau les journalistes en matière de collecte et de traitement de l’information en période électorale et enfin, de donner des conseils pratiques aux journalistes sur le terrain en période électorale.
Le coordonnateur du CNP/NZ, Abdoulaye Diallo, a justifié le choix du thème par le fait que le Burkina Faso est en année électorale pour des élections couplées présidentielle et législatives. De son avis, il est important d’insister sur la couverture médiatique en cette période à travers le renforcement des capacités des acteurs des médias. Les enjeux des élections, le code électoral, la régulation des médias, l’observation des élections, l’éthique et la déontologie en période électorale ont constitué, entre autres, les modules des deux jours de formation à Tenkodogo. En outre, les journalistes ont été outillés sur la question des sources d’information, la collecte et le traitement de l’information en période électorale et les genres journalistiques appropriés pour la couverture.

Relever les dysfonctionnements

Selon le coordonnateur du CNP/NZ, Abdoulaye Diallo, cette formation s’inscrit dans le cadre du programme du plan d’actions du centre.
M. Diallo a indiqué que cette formation permettra aux journalistes d’être aguerris car, bientôt, ils seront sollicités pour couvrir la campagne électorale, pendant et même l’après-élection.
A l’entendre, les jeunes journalistes qui arrivent dans le monde de la presse et même les anciens, ont besoin d’être recyclés afin d’avoir des armes nécessaires pour assurer une bonne couverture des campagnes électorales qui se profilent à l’horizon. Il a dit attendre des journalistes, au sortir de cette session de formation, un comportement exemplaire et apte à traiter l’information de manière professionnelle, en respectant la règle d’éthique, de déontologie et de l’équilibre de l’information.
La secrétaire exécutive de la CODEL et formatrice, Lidia Zanga a, dans sa communication, expliqué qu’un observateur pour des élections est toute personne mandatée par une organisation, tout comme la CODEL qui suit le processus électoral, qui note et qui rend compte à la base, pour permettre de remonter l’information auprès des organisateurs des élections ou auprès d’autres contrôleurs comme le Conseil constitutionnel ou le Conseil d’Etat. Ce qui permet de relever les dysfonctionnements et demander des réparations. Lidia Zanga s’est dit satisfaite au regard de l’interactivité des discussions qui a prévalu et salué par ailleurs l’initiative du CNP/NZ qui a permis de créer ce cadre de partage d’informations entre les professionnels des médias et la CODEL car, les journalistes seront sur le terrain au même titre que les observateurs.

Bougnan NAON
Noufou SAWADOGO
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.