Ministère de la Santé: les mérites des partenaires techniques et financiers reconnus

Le ministère de la Santé a décerné, des distinctions honorifiques, à ses partenaires techniques et financiers, au cours d’une cérémonie solennelle, le mardi 25 août 2020 à Ouagadougou.

Le ministère de la Santé, à travers son premier responsable, Claudine Lougué, a traduit, la fierté et la reconnaissance de la nation burkinabè à ses Partenaires techniques et financiers(PTF). Dans la soirée du mardi 25 août 2020 à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie solennelle de décoration, trois personnalités ont été distinguées. Ainsi, elles ont été honorées pour leurs efforts dans la mise en œuvre des programmes de santé au pays des Hommes intègres, chacun dans son domaine d’intervention, qui ont permis d’améliorer certaines interventions sanitaires.
Il s’agissait du directeur de MenAfriNet, Dr Ryan Novak, du directeur général de Davycas international, Flavien Aké et du conseiller régional santé pour le Sahel à l’ambassade de France au Burkina Faso, Dr Jean-Jacques Bernatas. Selon la ministre Claudine Lougué, il a fallu la présence de ces personnes pour porter les doléances de son département auprès des grands financiers en charge de la santé afin de bénéficier d’un appui qui a permis au Burkina Faso de mener la lutte contre la méningite A . A l’entendre, Dr Ryan Novak est arrivé au Burkina en 2007 à l’invitation de son ministère, pour soutenir la réponse du Burkina Faso face à une épidémie de méningite à méningocoque de sérogroupe A. Toujours, selon la ministre, la collaboration avec celui-ci, pour la mise en place d’une surveillance nationale, basée sur ladite maladie, s’est traduire par la création d’un groupe de travail sur la surveillance basée sur le cas CBS en 2008 et la facilitation des discussions en vue de prioriser les lacunes, intégrer la structure existante et influencer des solutions locales pour étendre les réseaux de transmissions des spécimens et des données. Mme Lougué a aussi mentionné que la collaboration de Ryan Novak a conduit à une évaluation des besoins dans 63 districts , embauchant et formant plus de 100 étudiants burkinabè en santé publique, en médecine en tant qu’agents de terrain. Par ailleurs, la ministre Lougué a soutenu que grâce à 53 appuis et à ceux de la structure du Dr Novak, CDC Atlanta, la surveillance de la méningite basée sur le cas du Burkina Faso a été reconnue par l’OMS comme « modèle d’excellence » pour la surveillance dans la sous-région. Selon le représentant des récipiendaires, Jean-Jacques Bernatas, cette décoration récompense les efforts que chacun d’eux a apporté au système de santé burkinabè. C’est pourquoi, il a souligné que c’est un moment de joie pour lui et ses compagnons en tant que partenaires au développement. « En tant qu’acteur et partenaire au développement, on ne peut pas attendre mieux que d’être reconnu par celui pour lequel, on travaille et par les bénéficiaires des efforts qu’on déploie sur le terrain», a-t-il déclaré. Selon Flavien Aké, directeur de l’ONG Dadicas international basée au Burkina Faso, c’est une satisfaction. « C’est avec humilité que nous recevons cette distinction de la nation burkinabè, qui nous donne envie de continuer davantage. Très sincèrement, quand nous travaillons, nous n’attendions pas forcément avoir des honneurs ou une distinction par des médailles », a-t-il soutenu.

Valentin Kaboré
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.