13e édition de caravane « Oskimo Tour » Bilan satisfaisant, selon le promoteur

La 13e édition de la caravane « Oskimo Tour jeunes propres sans drogues » s’est achevée, le samedi 29 août 2020, par des prestations musicales.

La fin de la 13e édition de la caravane « Oskimo Tour, jeunes propres sans drogues » a été marquée par une cérémonie de prestations artistiques en live sur des messages de sensibilisation aux méfaits de la drogue, dans la soirée du samedi 29 août 2020, à Ouagadougou. Cette caravane, a indiqué son promoteur, l’artiste-musicien Oskimo, a été initiée dans le but de mener des actions de sensibilisation à l’endroit de la jeunesse et certaines couches sociales qui, aujourd’hui, sont devenues des «proies » pour les drogues, les stupéfiants, les boissons frelatées, l’insécurité routière et certains comportements déviants. Cette 13e édition de la caravane, lancée le 26 juin à Ouagadougou, a, selon l’artiste, permis de sillonner six régions sur 13 du Burkina Faso. « Ce qui nous a permis de traverser les villes de Pô, Tenkodogo, Ouahigouya, Boussé et Koupèla », a-t-il cité. Cette édition a été placée sous la présidence d’honneur de Clément Sawadogo, conseiller spécial du président du Faso avec pour thème : « Lutte contre la drogue, le terrorisme et la COVID-19 au Burkina Faso : Quel engagement des jeunes » ? Selon le promoteur, la caravane a été un grand succès, malgré les problèmes sécuritaire et sanitaire que connait actuellement le pays des Hommes intègres. Oskimo a d’ailleurs saisi cette occasion pour remercier l’ensemble de ses partenaires (ONASER, Savane médias, les Editions Sidwaya…) qui ont œuvré pour le succès de cette caravane. « Les français ont peint entièrement en rouge la carte du Burkina Faso, mais nous disons que tout notre territoire n’est pas en insécurité. Avec la caravane, nous avons prouvé le contraire. Et, si certaines zones n’ont pas été visitées, c’est par défaut de moyens et non pas par manque de sécurité», a lancé Oskimo. Aux dires de Clément Sawadogo, l’engagement est pris pour toujours accompagner la caravane « Oskimo Tour ». Car, pour lui, le combat contre les drogues en milieu jeunes est une lutte de longue haleine que doit s’approprier tous les Burkinabè.

Mamourou BENAO
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.