Camp vacances basket 2020 : L’initiation à la balle au panier touchera les enfants déplacés

Le promoteur du camp, Mahamoudou Zoungrana, remettant un trophée et une attestation de reconnaissance au ministre Siméon Sawadogo, patron de la cérémonie.

Le 22e camp vacances basket 2020 a clos ses portes, ce dimanche 30 août 2020 à Ouagadougou, mais fera un détour du côté de Kaya et de Dédougou pour également enseigner les rudiments de la balle au panier aux enfants déplacés.

Près de 200 enfants (de 3 à 18 ans) ont été initiés au basketball dans la capitale burkinabè, Ouagadougou, à la faveur de la 22e édition de Camp vacances basket, de l’Association sport culture et environnement (ASCE). Le président de l’association, Mahamoudou Zoungrana dit « Baner », a placé ce camp vacances sous le thème, « Un panier pour les enfants déplacés ». « Nous nous sommes dit qu’on fait tout à Ouagadougou. Actuellement avec le terrorisme qui sévit dans quelques provinces, on a des déplacés qui sont à Kaya, Dédougou et dans certaines provinces.

Comme nous n’avons pas d’argent, nous avons demandé aux parents de nous apporter des habits et des chaussures que leurs enfants ne portent plus, afin que nous donnions à ces enfants déplacés. En même temps, nous allons profiter pour donner une initiation au basket à ces enfants qui ne connaissent certainement pas ce qu’est le basketball »,
a expliqué le promoteur. Pour ce qui est du mois de travail effectué dans le camp de Ouagadougou avec les enfants, le bilan est positif selon lui. « Vous avez constaté les différentes prestations des enfants.

Les campeurs posant avec les coachs pour la postérité.

On a voulu leur montrer qu’ils s’acceptent, qu’ils vivent et travaillent ensemble dans la joie de pratiquer une discipline, le basketball en initiation. Nous espérons plus tard que le message va passer et qu’on va les retrouver sur un terrain de basket pendant le championnat », a quant à lui plaidé le directeur technique du camp, Michel Pacéré.
Les apprenants, à l’image du jeune Cheick Ibrahim Ky, ont apprécié le stage. « Le fait de cadrer les shoots, de ne pas faire des marchers, nous a plu. On a passé un bon moment. On remercie le président pour cette initiative », a-t-il indiqué.

Cette 20e édition a été placée sous le patronage du ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo. Il a apprécié la « ténacité et l’amour du basketball » du promoteur Baner et s’est engagé à le soutenir ainsi que la Fédération de basketball. « Nous avons le devoir de l’accompagner, de l’encourager », a dit le ministre Sawadogo. Le fondateur de Kadiogo basketball (KBB) a soutenu que l’élément essentiel aujourd’hui est de revitaliser le championnat de basketball. Il a également ajouté que les enfants de 3 à 18 ans qui ont effectué ce stage seront les meilleurs à l’école.

« Nous sommes engagés à faire en sorte qu’il y ait des activités sportives notamment le basketball. Il faut que les clubs fonctionnent, il faut qu’il y ait des championnats, des échanges entre les jeunes. Notre rôle, c’est de créer les conditions pour qu’il y ait des échanges entre les jeunes », a-t-il souligné. Des distinctions ont été attribuées aux plus méritants (médailles, trophées et attestations). Les campeurs ont rendu un vibrant hommage au 6e Grand chancelier des Ordres burkinabè, Mamadou Djerma, disparu le 12 juin dernier. C’est avec des démonstrations de shoots et de matchs entre les tout-petits que les organisateurs ont donné rendez-vous pour la 23e édition, l’année prochaine.

Adama SALAMBERE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.