Election présidentielle 2020 : Eddie Komboïgo, candidat de L’Autre Burkina/PSR

Le président de L’Autre Burkina/PSR, Alain Dominique Zoubga : « Notre parti croit en Eddie Komboïgo pour un Burkina réhabilité ».

L’Autre Burkina/PSR (Parti pour le socialisme et la refondation) a tenu son premier Conseil politique, le dimanche 30 août 2020 à Ouagadougou. A l’issue des travaux, le parti a choisi Eddie Komboïgo, pour briguer la magistrature suprême le 22 novembre prochain.

Eddie Komboïgo, candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020, a encore enregistré un adjuvant pour la conquête du palais de Kosyam. En effet, il a été désigné comme candidat de L’Autre Burkina/ PSR (Parti pour le socialisme et la refondation), du Dr Alain Zoubga. C’était à la clôture de son Conseil politique, tenu le dimanche 30 août 2020 à Ouagadougou, en présence de sympathisants et militants.

Les participants à la rencontre, selon le président du parti, Dr Zoubga, ont planché sur le thème : «Stratégie électorale, notre choix pour la présidentielle 2020 ». « Il s’est agi d’analyser le processus électoral dans le contexte actuel et d’examiner les procédures de désignation du candidat de notre parti à l’élection présidentielle de 2020 », a-t-il signifié. Ainsi, en analysant les tendances de l’évolution de la situation nationale et afin d’éviter au Burkina de «plonger » dans une grave crise politique et institutionnelle, L’Autre Burkina/PSR, a fait savoir Alain Zoubga, s’est dit favorable à la tenue des élections.

Et pour ce qui concerne le choix du candidat du parti en vue de l’élection présidentielle prochaine, le Conseil politique, a-t-il dit, après un « examen minutieux» des orientations programmatiques des différents candidats en lice, a porté son choix sur le candidat du CDP, Eddie Komboïgo.

Les militants et sympathisants du parti se sont mobilisés pour le conseil politique.

Sur les raisons de ce choix, Alain Zoubga, a indiqué qu’elles s’inscrivent, entre autres, dans la dynamique de la démarche unitaire, actée par l’Opposition politique, à travers la signature de l’accord politique du 18 août dernier et la prise en compte de leurs relations existantes jusqu’aux événements des 30 et 31 octobre 2014. « M. Komboïgo incarne la nouvelle classe politique montante au Burkina Faso. Ce cadre politique fait la différence par son dynamisme, son amour pour le travail, sa tempérance et sa patience »,
a-t-il souligné.

Le deuxième vice-président du CDP, Salif Sawadogo, a salué le protocole d’accord scellé entre les deux partis qui, pour lui, témoigne de leur volonté commune d’impulser un nouveau dynamisme au développement du Burkina Faso. Ainsi, il a souhaité qu’au soir des échéances électorales, Eddie Komboïgo puisse être le choix de tout le peuple burkinabè pour opérer un nouveau départ dans la gouvernance et redonner au pays son lustre d’antan.

« Le choix du candidat du CDP est un choix de la raison. Nous allons conjuguer nos efforts pour que la victoire soit une réalité », a soutenu M. Sawadogo. Pour ce faire, le parti a lancé un appel à ses structures de base à poursuivre, « sans relâche », la mobilisation des militants afin qu’ils participent massivement et en toute responsabilité aux élections couplées du 22 novembre 2020.

Soumaïla BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.